Le phénomène de l’immigration clandestine (Harga) continue de faire des victimes parmi les Algériens. En effet, les services espagnols de sauvetage en mer ont repêché, dimanche 2 août, le corps sans vie d'un Algérien au large d'Almeria, en Espagne. Les mêmes services ont également sauvé trois personnes, alors que sept autres sont portées disparues.

Ainsi, selon les médias espagnols, un navire qui se trouvait dans la région a sauvé un migrant qui était en train de se noyer. Ce dernier a indiqué aux sauveteurs qu'il se trouvait à bord d'une embarcation clandestine occupée par une dizaine de harraga. L'homme secouru a fait savoir à la marine espagnole que l'embarcation, en provenance d’Algérie, avait chaviré et ses occupants étaient perdus en mer.

Suite à ces informations, le centre de sauvetage maritime a déployé ses moyens pour venir en aide aux harraga. Grâce à un hélicoptère mobilisé pour les recherches dans la zone de l'incident, deux autres harraga ont été secourus. Les sauveteurs ont aussi repêché le corps sans vie d'une troisième personne. Un avion de reconnaissance a été également mobilisé pour retrouver les personnes disparues. Il a été secondé, dans les recherches, par un patrouilleur qui se trouvait dans la zone.

Reprise du phénomène de la Harga

Il faut signaler que les côtes espagnoles connaissent, depuis quelques jours, l’arrivée d’un nombre record de migrants clandestins en provenance d’Algérie. Le sud de l’Espagne est carrément pris d’assaut par des centaines de harraga. La semaine dernière, plus de 400 migrants, dont la majorité sont des Algériens, sont arrivés sur les côtes ibériques. D'autres Harraga sont arrivés vendredi et samedi. Selon les médias espagnols, la garde civile espagnole a pu intercepter 52 immigrés clandestins présumés algériens, arrivés sur les côtes à bord de cinq embarcations.

Lire aussi : Les harraga algériens affluent vers les côtes espagnoles