Le porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères a indiqué, mardi 4 août, dans un communiqué, qu’un ressortissant algérien a été légèrement blessé dans la double explosion meurtrière qui eu lieu à l’intérieur du port de Beyrouth au Liban. Une catastrophe qui a plongé le pays déjà en crise dans le deuil.

En effet, un ressortissant algérien aurait subi de légères blessures suite à la double explosion meurtrière qui a eu lieu à l’intérieur du port de la capitale libanaise. À part ce cas, la même source indique qu' « aucun ressortissant algérien ne figure parmi les victimes des explosions survenues le 4 août au port de Beyrouth ».

Un autre ressortissant algérien se trouverait actuellement dans un hôpital de Beyrouth. L’ambassadeur d’Algérie au Liban est entré en contact avec les autorités locales afin de confirmer la source. « Nous avons des informations, non encore confirmées à notre ambassade à Beyrouth par les services sanitaires libanais, concernant un autre ressortissant algérien qui se trouverait dans un des hôpitaux de Beyrouth », ajoute le porte-parole du Ministère des affaires étrangères.

L’apocalypse dans un pays déjà à genoux

La double explosion meurtrière qui a secoué la capitale libanaise, a frappé un pays qui vit déjà une grave crise. En effet, les morts, les souffrances et les destructions s’abattent sur un pays déjà en état de choc. Selon le Premier ministre libanais, l'explosion serait due aux 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium, un sel blanc et inodore utilisé comme base de nombreux engrais azotés sous forme de granulés. Cette substance était stockée dans l’entrepôt du port qui a explosé, causant des dégâts sans précédent dans la capitale libanaise.

À lire aussi :  Le Québec lance les inscriptions pour le recrutement des infirmiers algériens

A noter que la catastrophe qui a provoqué la double explosion à l’intérieur du port dans la capitale a fait 100 morts et près de 4000 blessés. Un bilan lourd qui a incité les autorités du Liban à demander de l’aide de l’étranger.

Lire aussi : Algérie-Liban : Les graves accusations d’une députée libanaise contre Sonatrach