Le producteur indonésien de pétrole et de gaz Pertamina envisage d'acheter les actifs de la compagnie américaine Occidental Petroleum (OXY ) en Algérie à la place du géant pétrolier français Total. En effet, Pertamina a proposé à la compagnie américaine Occidental Petroleum (OXY) le rachat de 4,5 milliards de dollars d’actifs énergétiques en Afrique et au Moyen-Orient dont ceux détenus par OXY en Algérie, rapporte l’agence américaine Bloomberg mercredi 5 août 2020.

Ainsi, après l'échec de l'achat de ces actifs par le groupe français Total, le géant pétrolier indonésien entre en jeu. Bloomberg affirme que les négociations autour de cette grosse opération de cession ont commencé. Il souligne que le processus des pourparlers pourrait être long et comporter de nombreuses étapes, compte tenu de l’importance de la transaction.

Cette offre parvient après la déclaration de la présidente-directrice générale d’Occidental Petroleum,Vicki Hollub,en mai dernier .Elle a affirmé que “si une offre intéressante de rachat de nos actifs en Algérie se présente, nous ne la refuserons pas”. Vicki Hollub a tout de même souligné que “les discussions relatives aux cessions d’actifs se feront en coordination étroite avec les autorités algériennes”.

Suppression du droit de préemption

Il faut signaler que ces derniers représentent environ 260 000 barils par jour (bpj), soit plus de 25% de la production nationale de brut estimée à un million de barils par jour. OXY a été obligée de vendre pour redresser sa situation financière. Elle croule sous le poids des dettes (40 milliards de dollars). Le groupe est également mis en difficulté par la baisse de ses recettes d’exportations pétrolières.

Par ailleurs, il faut signaler que l’Algérie ne pourra pas exercer le droit de préemption. Ce dernier a été supprimé dans la disposition de la loi de finances complémentaire 2020. Ainsi, l’Algérie n'a plus de droit de regard sur ce genre de transactions.

Lire aussi : Algérie : Le Français Total va perdre sa bataille dans l’affaire Anadarko