Les Algériens seront interdits d'accès en Suisse à partir de samedi 8 août prochain. C'est ce qu'a rapporté jeudi 6 août 2020, la presse suisse, citant le Département fédéral de justice et police (DFJP). L'Algérie fait partie de 160 pays à risque dont les ressortissants ne sont plus autorisés à entrer sur le territoire suisse, par mesure de précaution contre la propagation du coronavirus. 

Les autorités suisses ont pris la décision d'interdire l’accès sur leur territoire aux ressortissants de 160 pays. Il s'agit des pays hors de l'espace Schengen présentant aux yeux de ces mêmes autorités un risque de propagation du coronavirus. L'Algérie fait partie de ces pays.

Cette mesure rapportée jeudi 6 août 2020 par la presse locale sera mise en application à partir de samedi 8 août. Ainsi, à partir de cette date, les Algériens ne pourront plus entrer en Suisse. Cette décision intervient suite à la hausse des contaminations à la Covid-19 enregistrée depuis quelques jours en Algérie.

Le Maroc et la Tunisie sur la liste des pays sûrs

Par ailleurs, les ressortissants de la Tunisie et du Maroc, les deux autres pays du Maghreb ne sont pas concernés par cette décision. En effet, les deux voisins de l'Algérie font partie des pays sûrs dont les frontières ne sont pas fermées pour leurs ressortissants.

En tout, vingt pays composent cette liste "verte". Il s'agit, en plus de la Tunisie et du Maroc, d’Andorre, de l’Australie, de la Bulgarie, du Canada, de Chypre, de la Corée du Sud, de la Croatie, de la Géorgie, de l’Irlande, du Japon, de Monaco, de la Nouvelle-Zélande, de la Roumanie, du Rwanda, de Saint-Marin, de la Thaïlande, de l’Uruguay et du Vatican.

De leur côté, l’Espagne, les Bahamas, la Guinée équatoriale, la Roumanie, Sao Tomé-et-Principe, Singapour et Sint Maarten composent la liste des pays qui présentent, pour les autorités helvétique, un taux d’infection de coronavirus élevé. Les ressortissants de ces pays doivent passer par une quarantaine de dix jours à leur entrée en Suisse.

Lire aussi : La France classe l’Algérie dans sa liste rouge