Les pertes colossales des entreprises de l’énergie en Algérie

Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a révélé, ce mercredi 12 août, que les pertes des entreprises de l’énergie en Algérie s’élevaient à environ 125 milliards de dinars à cause de la crise sanitaire. Le ministre, qui s'est exprimé lors de la rencontre d'évaluation entre le gouvernement et les walis au Palais des nations, à Alger, a indiqué que l'économie mondiale, en général, et les marchés pétroliers, en particulier, avaient subi cette crise de plein fouet. 

Abdelmadjid Attar a rappelé que l’Algérie traversait une période difficile sur le plan économique. Il a expliqué que cette crise était due à la chute des prix du pétrole, causée par le recul de la demande mondiale depuis le premier trimestre de l'année en cours. Le ministre a ajouté que les recettes des hydrocarbures avaient reculé de 40 % au premier trimètre 2020. Il a également souligné que la crise sanitaire avait fait subir aux entreprises d’énergie des pertes colossales. Attar a estimé ces pertes à environ 125 milliards de dinars.

Le secteur public a subi des pertes colossales

Il faut signaler que les entreprises de l’énergie ne sont pas les seules à avoir subi des pertes à cause de la pandémie de la Covid 19. Selon les déclarations du Premier ministre algérien, Abdelaziz Djerad, le 19 juillet dernier, l’Algérie a enregistré plus d’un milliard de dollars de manques à gagner par le secteur public.

Économie Ministre des Finances : L'Algérie deviendra un pays émergent dans 3 ans à cette condition

Abdelaziz Djerrad a indiqué que les pertes de revenus avaient été ressenties dans plusieurs secteurs de l’économie, notamment celui des transports et de l’énergie. Il a aussi souligné que le tourisme et l’hôtellerie ainsi que l’artisanat avaient également subi des pertes importantes.

Par ailleurs, selon un rapport du ministère des Finances, la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) a enregistré, entre le 20 mars et le 29 avril 2020, des pertes d'une valeur de plus de 3,6 millions de dollars, incluant les activités de transport et autres charges, tandis que la compagnie Air Algérie a annoncé des pertes de 127 millions de dollars entre mars et avril.

Lire aussi : Confinement : Quelles conséquences sur l’économie algérienne ?


Vous aimez cet article ? Partagez !