Le président-directeur général de la compagnie algérienne de navigation aérienne, Air Algérie, s'est exprimé, samedi 15 août, sur la reprise des vols. Bakhouche Alleche a rappelé qu'une telle décision restait tributaire de l'évolution de la situation sanitaire dans le pays et dépendait des pouvoirs publics. 

La reprise des liaisons aériennes de la compagnie algérienne Air Algérie est du ressort des pouvoirs publics, a rappelé, samedi, son P-DG, Bakhouche Alleche. Le même responsable a souligné que la compagnie se tenait prête à reprendre le service si les hautes autorités du pays le décident. "Une fois que les pouvoirs publics décideront du déconfinement, on mettra en pratique ce que nous avons décidé”, a-t-il fait savoir. Ainsi, la compagnie aérienne algérienne a tracé un plan de reprise qui sera mis en oeuvre dès qu'elle sera appelée à reprendre.

Le même responsable estime qu'Air Algérie veut renouer avec les liaisons  aériennes, mais la décision est conditionnée par l'évolution de la crise sanitaire liée au coronavirus. “Nous, on aimerait bien, mais il y a des impératifs de santé publique”, a-t-il affirmé. Ce sont d'ailleurs ces mêmes impératifs qui ont imposé un arrêt, qui dure depuis le mois de mars dernier, à ce transporteur aérien, à l'instar d'autres transporteurs dans le monde.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

Ouverture des frontières bientôt ?

Pour rappel, Air Algérie a suspendu ses liaisons aériennes sur décision des pouvoirs publics. Une mesure parmi d'autres qui a été prise pour endiguer la propagation du Covid-19 en Algérie.

Depuis quelques jours, le déconfinement progressif est enclenché dans le pays. Plusieurs mesures de restriction ont été levées, en attendant d'autres. En plus de l'allègement du confinement, les mosquées, les plages ainsi que d'autres sites de loisir sont autorisés à rouvrir leurs portes au public depuis samedi 15 août.

Lire aussi : Réouverture des frontières de l’Algérie : Le ministre des transports se prononce