Abdelmadjid Tebboune a appelé, ce mardi 18 août, les investisseurs à créer des compagnies de transport aérien et maritime de voyageurs mais aussi de marchandises. Le chef de l'Etat s'est exprimé à l'ouverture de la conférence nationale sur le plan de relance socio-économique, réunissant le gouvernement, le patronat ainsi que l'UGTA, à Alger.

Ainsi, Abdelmadjid Tebboune exhorte les opérateurs économiques à créer des entreprises de transport aérien et maritime de passagers ainsi que des entreprises de transport de marchandises avec les pays voisins. Le chef de l'Etat a révélé que le coût du transport de marchandises s’élevait à 12.5 milliards de dollars. Il a insisté sur la nécessité de s'orienter vers la « diplomatie économique » pour pouvoir exporter les produits algériens.

Par ailleurs, Abdelmadjid Tebboune a affirmé qu'il n'était pas raisonnable qu'il n'y ait pas de banque en Afrique, ni une banque en partenariat avec un pays africain, pour la mise des produits locaux sur les marchés européens. Il a également appelé à l’élargissement du secteur bancaire aux opérateurs privés. Des banques qui auront comme objectif de capter les fonds de l’économie parallèle et rétablir la confiance entre les citoyens et leur entourage administratif et financier. Elles vont permettre, selon Abdelmadjid Tebboune, de bancariser et transférer les fonds en devises.

À lire aussi :  3 Algériens dans le Top 100 des jeunes leaders économiques africains

Il faut noter que cette conférence nationale sur « Le plan de relance pour une économie nouvelle » est organisée durant deux jours autour de onze ateliers. Il s'agit, notamment, du développement agricole, du développement industriel, du développement minier, du développement des ressources énergétiques, du financement du développement. La conférence s'attardera également sur comment faciliter l’investissement, la création de microentreprises et startups, le développement des secteurs de soutien, la maîtrise du commerce extérieur, l'industrie pharmaceutique, la filière BTPH, etc.

Lire aussi : Algérie : Le ministre des Finances appelle à la création de banques privées