Des images montrant des milliers de poissons morts flottant sur la surface d'une rivière ont été largement partagées sur les réseaux sociaux, dimanche 16 août 2020. Les personnes qui ont diffusé ces photos prétendent que cette "catastrophe écologique" a été enregistrée au niveau de Oued Sébaou, dans la wilaya de Tizi Ouzou, en Kabylie.

Les photos, qui ont fait le tour des réseaux sociaux, en ont interpellé plus d'un. Le directeur du laboratoire des eaux de l'université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, le Dr Malek Abdeslam, s'est déplacé sur les lieux. Dans un court reportage sur l'état des lieux, il a démenti ce qui a été colporté par certaines pages sur les réseaux sociaux.

La vidéo, diffusée lundi 17 août sur la page Facebook de la radio Tizi Ouzou, démontre qu'il n'y a point de poissons morts sur la surface de Oued Sébaou, du moins en quantités rapportées sur les images. "Il n'y a pas de poissons morts dans le Sébaou, sauf dans quelques mares isolées où succombent quelques-uns, piégés et morts par raréfaction de l'eau ou par manque d'oxygène", explique le même directeur.

« Pas de poissons morts »

La direction de l'environnement de la wilaya de Tizi Ouzou s'est aussi empressée de démentir la rumeur dans un communiqué rendu public dans la même journée (lundi). "Après l'inspection effectuée par les inspecteurs de l'environnement, il a été constaté qu'aucune trace de poissons morts n'a été relevée ou observée sur les lieux-dits", a indiqué cette administration. Cette dernière invite, pour finir, "toute personne qui détecte une pareille anomalie de la signaler sur notre page sans pour autant semer la pagaille".

À lire aussi :  Démantèlement d'un réseau de trafic de migrants et de cocaïne de et vers l'Algérie

Lire aussi : Algérie : Des produits chimiques dangereux abandonnés à Bechar