Les deux gardiens internationaux algériens Raïs M’Bolhi et Malik Asselah ont été victimes d’insultes lors de la dernière journée du championnat saoudien où ils évoluent. Les deux keepers n’ont pas été insultés par des supporters, puisque les rencontres se déroulent à huis clos, mais par des joueurs adverses. 

Vendredi 14 août, lors du match face à El Ittihad de Djeddah, Raïs M’Bolhi a été agressé verbalement par le joueur brésilien Romarinho. “Le joueur Romarinho n’a pas arrêté durant toute la partie de me provoquer en insultant ma mère. (…) Je suis quelqu’un de calme, mais je ne tolère pas qu’on insulte ma famille », a réagi le champion d’Afrique en titre.

Il faut dire que ce dernier a laissé exploser sa colère à la fin du match. Il a voulu s’expliquer avec le brésilien. N'était l’intervention des présents, les deux protagonistes en viendraient aux mains. D’ailleurs, Raïs M’Bolhi a été sanctionné par la Fédération saoudienne de football, qui lui a infligé deux matchs de suspension et une forte amende.

M’Bolhi sanctionné, Asselah est resté de marbre

Quelques jours plus tard (mercredi 19 août), c'est au tour de Malik Asselah de subir un traitement similaire. Sauf que l’ancien gardien de la JS Kabylie a gardé son calme. « Ammar Al-Najjar a insulté ma mère et m’a dit que j’étais venu en Arabie Saoudite pour manger », a confié le portier algérien.

À lire aussi :  Le Cameroun U23 ne s'est pas rendu en Turquie pour affronter l'Algérie

Conscient qu'une réaction impulsive peut lui valoir la même sanction que Raïs M’Bolhi, le gardien algérien a préféré obéir à la raison. « J’ai seulement tenu à expliquer à ce joueur que je viens d’Algérie, et si je suis ici, c’est grâce à mes qualités », a-t-il raconté.

Belaïli et Benlamri risquent gros

En Arabie saoudite toujours, deux autres internationaux algériens font aussi parler d’eux. Il s’agit de Youcef Belaïli (Al Ahly) et Djamel Benlamri (Al Shabab). Les deux joueurs, qui étaient attendus en Arabie saoudite mercredi 19 août, n’ont pas rejoint leurs clubs respectifs. Pourtant, un avion spécial a été mis à leur disposition. C’est du moins ce qu’affirment leurs clubs qui promettent des sanctions à leur encontre.

Lire aussi : Equipe d’Algérie : Les mésaventures de Benlamri et Belaïli en Arabie Saoudite