Les supporteurs et les journaux français s’affolent pour le cas du milieu de terrain franco-algérien Houssem Aouar, qui s’éloigne, selon la presse de l'Hexagone, de plus en plus de l’équipe de France. Ses admirateurs français ne désespèrent pas pour autant de le voir en Bleu. Ils exercent d'ailleurs une pression terrible sur le sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps, en vue de le convoquer pour le prochain stage, dont la liste sera communiquée le 27 août.  

Il faut dire que le milieu de terrain franco-algérien Houssem Aouar sort d’une saison époustouflante avec l’OL. Il est considéré comme l’une des révélations de l’exercice 2019/2020. Ses performances ont forcé l'admiration des supporteurs et de la presse française qui veulent le voir porter le maillot bleu. Ils incitent, d'ailleurs, Didier Deschamps à le convoquer pour le prochain regroupement de l’équipe de France. Pour la presse et les nombreux observateurs, ce stage sera l’occasion ou jamais de voir le joueur intégrer la sélection française. Car, à défaut de cette convocation, il optera certainement et officiellement pour l’équipe d’Algérie.

Certes, Houssem Aouar n’a pas encore tranché concernant le pays qu’il représentera. Mais pour la presse française, il est très proche des Verts. C’est pour ça, estime-t-elle, que Deschamps doit absolument le sélectionner pour les prochaines sorties des Bleus, s’il ne veut pas le perdre pour de bon. Manière de couper l’herbe sous les pieds de Djamel Belmadi et de la Fédération algérienne de football qui rêvent d'avoir ce joueur dans l'effectif des Fennecs.

Les Verts peuvent rêver

Selon certaines sources médiatique, si Aouar n’a pas annoncé sa préférence pour l’équipe d’Algérie, c’est à cause de la pression exercée sur lui par son président Jean-Michel Aulas, qui a toujours voulu l’envoyer en équipe de France. Cependant, la donne pourra changer prochainement. Les Français risquent, en effet, de perdre cet atout dès cet été, sachant que le joueur, annoncé notamment à la Juventus et au Real Madrid, risque de quitter le club, voire même la Ligue 1 pour un autre championnat.

Il faut dire que « les craintes » de la presse et des amateurs de la balle ronde en France sont justifiées. Car Aouar n’a pas caché son attachement à ses origines algériennes. Lors de la dernière coupe d’Afrique gagnée par les Fennecs en Egypte, il a affiché son soutien acharné aux Mahrez and Co. Aussi, son entourage familial lui aurait toujours suggéré d’opter pour l’Algérie.