La JS Kabylie a communiqué, ce dimanche 23 août, via son directeur sportif Kamel Abdeslam, la liste des joueurs libérés. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la liste comprend quelques surprises pour les supporters du club le plus titré d'Algérie. 

La direction de la JS Kabylie a décidé de se séparer de cinq éléments qui ne feront pas partie de l'effectif de la saison prochaine. « La direction du club a décidé de libérer cinq joueurs. Il s’agit de Addadi, Saâdou, Iratni, Zeghdane et Belaïli », a déclaré le directeur sportif de la JSK, Kamel Abdeslam, au cours d'une conférence de presse. Abdesslam ajoute que « le joueur Bencherifa a voulu quitter le club et a demandé sa lettre de libération ».

Il faut dire que la nouvelle a surpris de nombreux amoureux du club kabyle. La liste des libérés comprend, en effet, des noms que les supporters ne s’attendaient pas à voir partir. C'est le cas notamment du défenseur et désormais ancien capitaine du club kabyle Nabil Saâdou, qui quitte le club après trois saisons passées chez les Jaune et Vert.

Le départ du milieu de terrain Toufik Addadi a également étonné les fans du club. Considéré comme l'un des meilleurs joueurs de l'effectif de la saison dernière, Addadi s'en va suite à un différend avec la direction de la JSK. Cette dernière, à sa tête le président Cherif Mellal, n'a pas du tout apprécié que le joueur fasse appel à un huissier de justice pour réclamer son argent. Le joueur a même menacé de saisir la Chambre de résolution des litiges (CRL) de la FAF dans le cas où il ne serait pas payé. Ce qui a beaucoup irrité les dirigeants du club.

À lire aussi :  À la surprise générale, Islam Slimani quitte le Stade brestois 29

Les supporters de la JS Kabylie s'inquiètent pour l'avenir de leur club

L'annonce de la liste des libérés n'a fait qu'empirer les choses pour les supporters de la JSK. Ces derniers ont déjà exprimé leur incompréhension vis-à-vis du recrutement opéré par les responsables de la JS Kabylie, qui ont fait signer des noms inconnus et issus de paliers inférieurs en Algérie. Il faut dire que les inconditionnels du club s'attendaient à voir venir de grands noms susceptibles de renforcer l'effectif de la JSK, afin de renouer enfin avec les titres.

Notons que le dernier titre du club de Kabylie remonte à la coupe d'Algérie, remportée en 2011. Tandis que le dernier championnat d'Algérie gagné par les Canaris remonte à 2008, soit une éternité pour un club de cette envergure.

Lire aussi : Secouée par une crise financière aiguë, la JS Kabylie risque de perdre la majorité de ses joueurs