Le coronavirus circule dans une mairie de la wilaya de Bejaïa, en Kabylie. Il s'agit de l'APC d'Akbou qui vient de perdre un de ses élus suite à sa contamination au Covid-19. Dans un communiqué rendu public dimanche 23 août, le maire fait état de plusieurs cas confirmés de Covid-19 parmi le personnel de la mairie.

La mairie d’Akbou, dans la wilaya de Bejaïa, constitue un foyer de coronavirus. Dans un communiqué publié dimanche, le premier magistrat de la municipalité indique que plusieurs cas de contamination ont été recensés au sein de l’administration municipale. Le maire déplore le décès, dû au coronavirus, d’un élu de l’assemblée. 

Afin d’éviter d’autres infections, il a été décidé de fermer cette mairie pendant quelques jours. « La santé de nos concitoyens et de nos fonctionnaires est primordiale », peut-on lire dans le même document. Le premier magistrat de la commune, qui souligne que cette décision a été prise suite à une réunion d’urgence avec son staff, indique, cependant, que certains services ne sont pas concernés par cette mesure.

Le siège de la commune fermé

Ainsi le service de la voirie communale, celui de l'hygiène et le service logistique continueront à s’acquitter de leurs tâches quotidiennes. Au niveau de l’état civil, quelques agents assureront un service minimum.

À lire aussi :  En Kabylie, l'arbitrage d'un tournoi de football par des femmes fait polémique

Tout en s’excusant des désagréments que peut causer une telle décision, le maire appelle la population locale à plus de vigilance. Il rappelle que les mesures barrières, à savoir le port du masque, la distanciation physique et le lavage régulier des mains, sont primordiales pour faire face au coronavirus.

Il est à noter, par ailleurs, que l’APC d’Akbou n’est pas la première assemblée locale à être touchée par le coronavirus. En juillet, le siège de l’Assemblée populaire de la wilaya (APW) d’Alger avait été fermé provisoirement suite au décès d’un élu du coronavirus. Auparavant, quatre maires ont succombé au Covid-19.