Le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a révélé que l’apprivoisement en vaccin contre le coronavirus serait limité dans un premier temps. La priorité dans la vaccination sera donnée aux travailleurs essentiels et aux personnes les plus à risque.

En effet, le directeur de l’OMS a confirmé que, pour une première étape, la vaccination contre le coronavirus se ferait sur un certain nombre de personnes dans tous les pays. Il explique qu’un vaccin efficace nécessite justement une utilisation efficace.

Le chef de l’OMS prévoit ainsi la vaccination des travailleurs essentiels et des personnes les plus exposées au risque de contamination. Il explique, à ce propos, que ce choix n’est pas seulement un impératif moral, mais aussi un impératif économique. Ghebreyesus assure, néanmoins, qu’avec l’augmentation de la production, tous les gens et partout dans le monde pourront avoir accès au vaccin.

Neuf vaccins candidats, mais pas avant mi-2021

Par ailleurs, le directeur de l’OMS a fait savoir que neuf candidats vaccins, dont sept sont en cours d’essais cliniques, avaient donné des résultats prometteurs. Les vaccins retenus, ajoute le directeur de l’OMS, seront mis à la disposition de COVAX Facility (un mécanisme international visant à garantir un accès équitable aux vaccins). Enfin, pas moins de 170 pays ont exprimé leur intérêt à participer à COVAX, selon Bruce Aylward, conseiller du DG de l’OMS.

À lire aussi :  Royaume-Uni : Facilitation de l'expulsion des délinquants étrangers

Entre-temps, plusieurs chercheurs du monde entier ont publié des résultats encourageants. L’OMS a annoncé que la vaccination généralisée contre le coronavirus ne se ferait pas avant la mi-2021. La porte-parole de l’organisation, Margaret Harris, a déclaré que neuf vaccins avaient montré une efficacité lors des premiers essais. Cependant, une vaccination généralisée n’aura pas lieu avant mi-2021, déclare-t-elle. Et cela, même si la production de ces vaccins s’accélère.

Lire aussi : Covid -19 : L’Algérie en pourparlers avec les Russes pour obtenir des données sur le vaccin