La compagnie aérienne Air Algérie a entamé depuis plusieurs semaines son programme de vols spéciaux pour évacuer les Algériens bloqués à l'étranger à cause de la pandémie de coronavirus. La compagnie a lancé, depuis quelques jours, sa quatrième et dernière opération de rapatriement avec un dernier vol Paris Orly-Alger, prévu vendredi. 

Va-t-il y avoir d'autres vols de rapatriement par Air Algérie ? C'est la question que se posent les ressortissants algériens toujours bloqués à l'étranger. C'est le cas notamment en France où plusieurs Algériens guettent la moindre information sur d'éventuels nouveaux vols spéciaux afin de rentrer chez eux.

Officiellement, il n'y en aura pas. Le ministère des Affaires étrangères avait annoncé, le 24 août dernier, que cette quatrième opération de rapatriement des Algériens allait être la dernière. Depuis cette annonce, la compagnie nationale Air Algérie a opéré quatre liaisons entre l'Algérie (Alger) et la France (Paris Orly) le 26, 28, 29 août et le 5 septembre. La compagnie a également effectué une liaison à partir de l’aéroport d’Alger vers l’aéroport de Rome, lundi 31 août.

Le transporteur aérien national a, aussi, prévu un autre vol pour le vendredi 11 septembre au départ de l’aéroport Paris Orly à destination d’Alger. Il se dit que ce vol spécial sera d'ailleurs le dernier que la compagnie nationale va assurer, avant une éventuelle reprise des vols commerciaux.

Air Algérie attendrait la réouverture des frontières

Le fait que la compagnie Air Algérie arrête ses vols spéciaux pourrait être le signe d'une réouverture proche des frontières de l'Algérie. Une éventualité qui semble cependant écartée pour l'instant, au vu des dernières déclarations du ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, qui a refusé d’avancer une date pour la réouverture des frontières. Le responsable s’est contenté de renvoyer la balle au Comité scientifique en charge de la lutte contre le coronavirus, dont les membres ont, pourtant, assuré qu'aucune discussion n'avait été entamée avec les autorités algériennes à ce sujet.

Les Algériens bloqués à l'étranger se retrouvent ainsi dans une impasse. C'est le cas surtout en France, où les médias français avancent un chiffre de 5 000 Algériens coincés à MarseilleLyon, Paris, Lille et dans d'autres villes françaises. Les concernés ne cessent d'ailleurs de réclamer une solution d'urgence, en organisant des rassemblements devant l'ambassade et les différents consulats d'Algérie en France.

Les responsables algériens sont appelés à se pencher sérieusement sur la détresse de ces ressortissants algériens. À défaut d'une réouverture proche des frontières algériennes, la programmation de nouveaux vols spéciaux s'avère cruciale.

Lire également : Air Algérie ne compte pas fermer toutes ses agences à l’étranger