Une marche blanche est prévue dimanche 13 septembre à Planoise, en mémoire de feu Houcine Hakkar, un Algérien tué par balles à Besançon, dans l'est de la France. Cette initiative a été prise par la famille de la victime qui souhaite lui rendre un hommage pacifique, indique le média français France 3.

En effet, selon la même source, la famille du regretté Houcine Hakkar, mort à la fleur de l’âge, souhaite lui rendre un hommage pacifique "à son l’image". Abir, la sœur de Houcine et initiatrice de cette marche pacifique, compte transmettre un message de paix à travers cette manifestation : « On souffre, on ne veut pas que d'autres familles souffrent », a-t-elle confié. Et d'insister : « On veut que cela soit pacifique. C'est une marche à l'image de mon frère ».

"Une marche pacifique à l’image du jeune Algérien"

Aidée par sa sœur Ouassila et sa cousine, Abir s’est lancée dans l’organisation de cette marche blanche qui s'ébranlera dimanche à 14h. Point de départ : le parking Norma à la 2 avenue de Bourgogne, là où vivent désormais Abir et sa mère. Arrivée : le centre Mandela où sera offert un pot de l'amitié par la famille. Des affiches ont été placardées dans le quartier et diffusées sur les réseaux sociaux.

À lire aussi :  Voici le Top 10 des youtubeurs algériens les plus suivis

Malgré la force dont fait preuve la famille du défunt, le deuil reste impossible. Abir a confié que son frère a été enterré en Algérie, à Khenchela, dans la région chaouie. Malgré cela, elle avoue qu'il est toujours dur de faire face à la réalité. « On n’arrive pas à y croire. Ma mère pleure tous les jours », se désole-t-elle.

Pour rappel, Houcine a été tué dimanche 8 mars dans la région de Besançon. Il se trouvait dans une voiture en compagnie d'un ami. Des individus les ont pris pour cible lors d’une course-poursuite. Le jeune Algérien est décédé criblé de balles, tandis que ses assassins ont pris la fuite.

Lire aussi : France : Un jeune algérien assassiné par balle à Nîmes