Algérie : La déclaration d'un ministre provoque une vive polémique

Le ministre algérien de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, a provoqué une grosse polémique suite à ses déclarations sur le Sahara algérien. Se rendant compte de sa « bourde », le responsable a essayé de se rattraper en présentant des excuses à tous les Algériens.

« Je ne suis pas au Sahara, je suis à Oran, la capitale de l'Ouest algérien ». C'est en ces mots que le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, a interpellé les opérateurs de la téléphonie mobile à Oran sur le manque de couverture au niveau d'une nouvelle cité.

Une déclaration qui a aussitôt provoqué une vive polémique sur les réseaux sociaux en Algérie. En effet, de nombreux internautes ont exprimé leur colère contre les propos jugés « racistes » et « méprisants » envers toute la région du Sud algérien. D'ailleurs, les habitants de cette partie de l'Algérie n'ont pas manqué d'exprimer leur colère contre le responsable, en prenant d'assaut la page officielle du ministère sur Facebook. Tous affirmaient que les déclarations de Boumzar n'étaient pas dignes d'un ministre.

Société « L'immigration tue » : CNews écope d'une amende de 60'000 euros

Brahim Boumzar réagit et présente ses excuses aux Algériens

Face à polémique qui enflait, le ministre Brahim Boumzar a décidé de présenter ses excuses aux habitants du Sahara algérien et à l'ensemble du peuple algérien. « Je présente mes excuses pour mes frères et mes compatriotes pour des propos qui ont été mal compris et des mots mal interprétés. Non à la fitna. Un seul peuple. Un seul pays », pouvait-on lire dans une publications du ministre sur la page officielle du ministère.

Un peu plus tard, Brahim Boumzar a décidé de s'expliquer de nouveau dans un message vidéo partagé sur la même page. Se disant « désolé » de la tournure qu'a prise sa déclaration, le ministre a précisé qu'il avait donné l'exemple du Sahara pour illustrer « la densité de la population » dans cette zone comparativement à Oran, « une grande ville, avec une densité de population importante », a-t-il expliqué.

Société Le nombre d'étudiants algériens en France en hausse

Lire aussi : Algérie: Le ministre de la santé s’explique sur ses propos polémiques


Vous aimez cet article ? Partagez !