Des médias francophones de plusieurs pays ont appelé, jeudi 24 septembre, à la libération du journaliste Khaled Drareni. Ils rappellent que la condamnation du correspondant de TV5 Monde est une atteinte grave à la liberté de la presse.

En effet, les dirigeants de plusieurs médias français, canadiens, belges et suisses ont lancé un appel aux autorités algériennes pour libérer le journaliste Khaled Drareni, condamné à deux de prison ferme par la Cour d'Alger. Parmi les signataires de l’appel, il y a Radio France, France Télévisions, TV5 Monde, Arte France, France Médias Monde, Radio-Canada, RTBF (Belgique), Radiotélévision Suisse, Télé-Québec et TV5 Québec.

Les dirigeants de ces médias qualifient la condamnation du journaliste Khaled Drareni d'« atteinte grave à la liberté de la presse que rien ne saurait justifier ». Ils considèrent qu'ils est « intolérable » que des journalistes soient pris pour cible dans l'exercice de leur travail.

Les représentants de ces médias rappellent que l’indépendance et la sécurité des journalistes doivent être assurées, quelles que soient les circonstances. Ces conditions, soulignent les signataires, permettent de relayer une information « impartiale et équilibrée ».

Rappelons que le journaliste, directeur du site Casbah Tribune et correspondant de TV5 Monde et RSF a été condamné en appel par la Cour d'Alger à deux ans de prison ferme. La sentence a été prononcée mardi 15 septembre. La peine est lourde même si elle a été revue à la baisse comparativement au verdict de première instance, rendu par le tribunal de Sidi M'hamed.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Lire aussi : Affaire Khaled Drareni : Une demande de pourvoi en cassation introduite auprès de la Cour suprême

Des médias de plusieurs pays appellent à la libération de Khaled Drareni