Les avocats d'Alger ont décidé de boycotter toute activité judiciaire à partir de dimanche 27 septembre. Par cette action, les robes noires de la capitale veulent protester contre l'"humiliation" qu'a subie leur confrère et bâtonnier du Barreau d'Alger, Abdelmadjid Sellini.

En effet, l'Ordre des avocats d'Alger a annoncé, vendredi 25 septembre, que toute activité judiciaire à la Cour d'Alger et dans tous les tribunaux qui lui sont affiliés sera boycottée à partir de dimanche 27 septembre, et ce, jusqu'au 4 octobre. Dans le communiqué publié à cet effet, l'Ordre des avocats a indiqué que cette décision avait été prise en solidarité avec leur confrère, le bâtonnier Abdelmadjid Sellini. Ce dernier a subi, selon eux, une "humiliation" par le magistrat en charge de l'affaire Sovac.

En plus du gel de leurs activités, le communiqué souligne que les avocats organiseront un rassemblement de protestation dimanche 27 septembre, à partir de 9h30 devant la Cour d'Alger. L'Ordre des avocats a décidé de convoquer tous les avocats près la Cour d'Alger, en signe de « protestation contre l’humiliation de M. Sellini et pour exprimer leur rejet de ce genre de comportement ».

Cette affaire est liée au procès de Mourad Oulmi, impliqué dans l'affaire Sovac. Le bâtonnier Abdelmadjid Sellini, qui fait partie du collectif de la défense, avait demandé l'ajournement de l'audience, car il ne se sentait pas bien. Une requête que le juge a refusée. Ce qui a causé un malaise cardiaque au bâtonnier, qui a été transféré d'urgence à l'hôpital.

À lire aussi :  Internet et téléphonie en Algérie : Voici les chiffres

En dépit de cet incident, le procès en appel de l’affaire Sovac liée au montage automobile a eu lieu à la date programmée, c'est-à-dire jeudi 24 septembre. De lourdes peines de prison ont été d'ailleurs requises contre d’anciens hauts responsables impliqués dans cette affaire de corruption.

Lire aussi : Algérie : La famille Hamel a détourné plus de 10 000 milliards de centimes