Un eurodéputé aux autorités algériennes : « Vous devez récupérer vos sans-papiers »

L'eurodéputé du Rassemblement national Thierry Mariani estime que les sans-papiers algériens doivent tout simplement être renvoyés « chez eux ». Il a d'ailleurs lancé un appel aux autorités algériennes, afin de récupérer les ressortissants algériens qui se trouvent en situation irrégulière sur le sol français.

Dans son intervention sur le média RT France, le député RN Thierry Mariani pense que l'Algérie, mais également le Maroc et la Tunisie doivent récupérer leurs ressortissants en situation irrégulière en France. Citant les statistiques du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), l'eurodéputé a donné quelques chiffres à propos des migrants clandestins qui arrivent en Europe.

Il révèle ainsi que, depuis le 1er janvier, « 20 % des migrants qui ont traversé la Méditerranée viennent de Tunisie. Le 2e pays c'est l'Algérie avec 12,4 %. Vient ensuite le Maroc avec 5,6 % ». Ce sont donc presque « 40 % des migrants qui arrivent en Europe en provenance du Maghreb », conclut-il.

Société Les chiffres sur les mariages, divorces, natalité et espérance de vie en Algérie (ONS)

« L’Algérie, le Maroc et la Tunisie doivent récupérer leurs sans-papiers »

Thierry Mariani enchaîne en soulignant que « les migrants arrivant depuis le 1er janvier en Europe proviennent majoritairement de Tunisie, d’Algérie et du Maroc, des pays qui, fait-il remarquer, ne sont pas en guerre et que l’Union européenne aide ».

Une situation qui devrait vite changer selon lui. « Il faut qu'on arrête de nous dire aujourd'hui que ce sont des pays en guerre. Donc, on doit avoir les moyens de dire clairement à ses pays : on vous aide, donc vous devez récupérer vos sans-papiers ! » a-t-il-martelé.

Par ailleurs, l’eurodéputé du Rassemblement national a vivement critiqué le Pacte proposé par la Commission européenne sur la migration. Pour Thierry Mariani, « le vrai travail, ça devrait être de les (les migrants, NDLR) renvoyer à leur point de départ, et pas de les raccompagner à leur point en sécurité ou de les amener en Grèce ».

Il faut dire que le parti de l'extrême droite du Rassemblement national, présidé par Marine Le Pen, est connu pour ses positions et ses sorties hostiles aux migrants maghrébins, plus particulièrement ceux issus d'Algérie.

Société À Bruxelles, les musulmans n'ont nulle part où enterrer leurs morts

Lire aussi : Algérie-France : Comprendre les attaques de Marine Le Pen (vidéo)


Vous aimez cet article ? Partagez !