Un autre membre du Comité scientifique chargé du suivi de l'évolution du coronavirus en Algérie s'oppose à la réouverture des frontières du pays. Il s'agit du Pr Riyad Mahyaoui qui s'est exprimé sur le sujet mardi 29 septembre, dans un entretien accordé au site Tout sur l'Algérie (TSA). 

La réouverture des frontières, fermées depuis le mois de mars dernier pour endiguer la propagation du coronavirus, ne s'annonce pas pour demain. Et cela malgré les incessants appels de certains acteurs politiques pour lever cette mesure.

En effet, les hautes autorités du pays et les membres du Comité scientifique sont unanimes à dire que le moment n'est pas encore venu pour la reprise des liaisons aériennes et maritimes avec les autres pays. Le dernier à signifier son niet à la réouverture des frontières algériennes est le professeur Riyad Mahyaoui. Ce dernier a affirmé, mardi 29 septembre, qu'il était pour le maintien des frontières fermées, à cause de la situation sanitaire qui s'est dégradée dans les pays voisins et en Europe.

Rentrée scolaire: C'est pour bientôt

« On sait très bien qu’il y a une seconde vague qui est en train d’être enregistrée dans les pays voisins et en Europe, donc, restons très vigilants et le contact avec ces pays doit rester prudent », a-t-il insisté.

Invité, en outre, à donner son avis sur l'autre question qui taraude les esprits, à savoir la rentrée scolaire, le même membre du Comité scientifique estime que la date est proche. « Au vu de tout ce qui a été fait comme protocole sanitaire entre le comité scientifique et le ministère de l’Education nationale, des règles de bonne conduite ont été établies (…) et vu la situation épidémiologique, je pense qu’il y aura un moment où on doit décliner une date de la rentrée scolaire. Je pense que ça ne va pas être loin », a-t-il assuré.