Le coronavirus a fait une nouvelle victime parmi le personnel de la santé en Algérie. Il s'agit du Pr Ahmed Zatout, chef du service de la médecine de travail du centre hospitalier universitaire Nedir Mohamed de Tizi Ouzou. Il a rendu l'âme vendredi 2 octobre. La nouvelle a été annoncée le jour même par le CHU dans un communiqué. 

Le CHU Nedir Mohamed et l'ensemble du corps médical de la wilaya de Tizi Ouzou sont en deuil. Ils viennent de perdre un des leurs en la personne d'Ahmed Zatout, mort à l'âge de 65 ans. Un éminent professeur qui était en première ligne dans la lutte contre le coronavirus.

Il a finalement été emporté par cette maladie qu'il avait combattue depuis son apparition dans la région. La triste nouvelle est tombée tel un couperet vers midi. Le professeur était hospitalisé au niveau du CHU Nedir Mohamed depuis le 10 septembre dernier, après avoir été contaminé au Covid-19. Son état de santé s'était compliqué et ne cessait de se dégrader depuis.

Il finira par succomber au coronavirus vendredi vers midi, provoquant la consternation de la grande famille du secteur de la santé de la wilaya de Tizi Ouzou, en Kabylie. Le décès a jeté l'émoi sur toute la région, sachant que défunt était admiré grâce notamment à sa modestie.

À lire aussi :  Allocation touristique : Que peut faire un touriste algérien avec 100 euros ?

Ahmed Zatout est le quatrième membre de la corporation de la santé à décéder du coronavirus dans la wilaya de Tizi Ouzou. Au niveau national, la pandémie a fait plus de 100 morts parmi le personnel médical, qui a payé un lourd tribut dans le combat contre cette maladie en Algérie.

Lire aussi : Kabylie : Décès d’un élu et plusieurs contaminations au coronavirus à Bejaïa