Le PDG de la compagnie nationale Air Algérie, Bakhouche Alleche, a rencontré, lundi 12 octobre, le député de l’immigration pour la France Samir Chaabna, pour discuter de la question des Algériens bloqués à l’étranger. 

C'est le député de l’émigration en France Samir Chaabna qui a annoncé, sur sa page officielle Facebook, sa rencontre avec le PDG du transporteur aérien Air Algérie. « J’ai eu une rencontre ce soir (ndlr, soir de lundi) avec le directeur d’Air Algérie. J’ai discuté avec lui de la question des vols, et j’ai évoqué avec lui les préoccupations de la communauté et des personnes bloquées à l’étranger, dont des retraités, des étudiants et certains membres de familles algériennes », a-t-il fait savoir.

Vers la mise en place d'une nouvelle opération de rapatriement ?

Le député de l’émigration en France Zone II, Marseille a informé que « le PDG d’Air Algérie a été sensibilisé à la souffrance de ces personnes pour réfléchir à trouver ensemble des solutions adéquates à cette situation après l’amélioration de la situation sanitaire des deux côtés de la Méditerranée et le retour à la normale ».

A noter que Samir Chaabna ainsi que d’autres députés de l‘émigration se sont donné pour mission de convaincre le gouvernement algérien d’autoriser le retour des « cas humanitaires ». Bien que plusieurs appels aient été lancés pour la réouverture des frontières en Algérie, les instances décisionnelles du pays excluent cette option tant que la situation sanitaire n’aura pas connu une amélioration dans les pays voisins. 

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

Pour rappel, la compagnie nationale Air Algérie a effectué son dernier vol de rapatriement le 11 septembre dernier, au départ de l’aéroport international de Paris-Orly. Plusieurs centaines de passagers se sont présentés à l’aéroport, mais seuls les détenteurs de billets d’avion Air Algérie et de confirmations de vol ont pu embarquer.

Lire aussi : Air Algérie annonce la reprise des vols spéciaux