Le chef de l'Etat Abdelmadjid Tebboune a ordonné la réouverture des mosquées de plus de 1000 places pour la prière du vendredi. La prière du d’El Fedjr, suspendue dans les wilayas soumises au confinement, devrait également être autorisée après réaménagement des horaires du confinement.

En effet, Abdelmadjid Tebboune a ordonné la réouverture des mosquées ayant la capacité de plus de 1000 places pour la prière du vendredi à partir du 6 novembre prochain. L’annonce de cette décision a été faite, ce mercredi 14 octobre, par le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer.

Le ministre a déclaré que la réouverture totale des mosquées en Algérie va être accompagnée par des mesures sanitaires préventives strictes. Ajoutant, en outre, que des sanctions seront prévues à l’encontre des contrevenants. Cette décision, souligne le même responsable, a été prise suivant l’évolution de la situation sanitaire liée à la pandémie du coronavirus.

Pour rappel, les services du Premier ministre ont annoncé, le 8 août dernier, la réouverture progressive des mosquées pour les 19 wilayas d'Algérie où le confinement partiel a été levé pour toutes les prières de la journée, à l’exception de la prière du vendredi. Concernant les 29 wilayas soumises au confinement partiel, le même département ministériel avait indiqué que « dans une première étape, ne seront concernées que les mosquées ayant une capacité supérieure à 1.000 fidèles et exclusivement pour les prières du Dohr, Asr, Maghreb et Icha ».

A noter que les spécialistes de la santé étaient défavorables à l’ouverture de ces lieux de culte. Ils rappellent que ce genre de décisions doivent revenir au Comité scientifique qui surveille la propagation de la pandémie.

Lire aussi : Réouverture des mosquées et des plages en Algérie : Mise en garde du corps médical