Les principales revendications des sans-papiers en France

La marche de solidarité avec les sans-papiers se poursuit en France. Elle devra arriver samedi 17 octobre à Paris, où une grande manifestation devant l’Elysée est prévue. Les revendications des manifestants sont principalement axées sur la régularisation de tous les sans-papiers, la fermeture des centres de rétention administrative (CRA) et le droit au logement.

La Marche des solidarités est partie des quatre points cardinaux de France le 19 septembre dernier pour converger à Paris le 17 octobre. Les sans-papiers réclament des solutions. Ils revendiquent essentiellement la régularisation de leur situation administrative et le droit au logement. Les manifestants veulent aussi la fermeture des centres de rétention administrative sur le territoire français.

Cette marche nationale répond à l’appel de quinze collectifs de sans-papiers, de plus de 120 organisations et des États généraux des migrations. Le premier cortège est parti de Marseille le 19 septembre dernier. Mais la marche traverse le pays depuis plusieurs zones géographiques. La « marche Nord » est partie de Lille et du Havre le 3 octobre, la « marche Est » de Strasbourg à Metz du 3 au 10 octobre et  la « marche Ouest » a démarré à Rennes le 3 octobre.

Société Voici pourquoi le principal lycée musulman de France sera privé de ses 500'000 euros de subventions par an

Toutes ces branches se dirigent en même temps vers Paris. L'arrivée est donc prévue samedi 17 octobre. Cette date symbolique est choisie en hommage aux nombreuses victimes du 17 octobre 1961. Ce jour-là, des milliers de travailleurs algériens avaient manifesté dans Paris et avaient trouvé sur leur chemin la police. Plusieurs dizaines de manifestants y ont été tués. Leurs corps ont même été retrouvés dans la Seine.

La Ligue des droits de l’Homme en France, qui a initié ce mouvement, précise que les revendications des manifestants sont claires : l’égalité de toutes et tous en termes de droits. « Parce qu’il s’agit tout simplement d’égalité, nous manifestons pour imposer enfin la régularisation de toutes et tous les Sans-papiers, la fermeture des centres de rétention et le logement pour toutes et tous », explique ladite ligue.


Vous aimez cet article ? Partagez !