Le chef de l'Etat, Abdelmadjid Tebboune, observe un confinement sanitaire d'une durée de cinq jours. C'est ce qu'ont annoncé les services de la présidence, ce samedi 24 octobre, dans un communiqué. La même source affirme que des cas suspects de coronavirus ont été enregistrés parmi le personnel de la présidence et du gouvernement.

« Après qu'il s'est avéré que plusieurs cadres de la présidence de la République et du gouvernement portent des symptômes du coronavirus, le staff médical de la présidence a conseillé au président d'observer un confinement sanitaire d'une durée de cinq jours à partir du 24 octobre 2020 », peut-on lire dans le communiqué. Le document ne précise pas le nombre des cadres atteints.

Il s'agit, donc, d'une mesure préventive pour épargner à Abdelamadjid Tebboune une éventuelle contamination après que des cas de Covid-19 ont été diagnostiqués à d'El Mouradia. Une première depuis l'apparition de la maladie dans le pays, en février dernier. Il faut rappeler que plusieurs présidents et chefs de gouvernement ont été atteints par le Covid-19 à travers le monde. Donald Trump, le président américain, en fait partie.

Des cadres de la présidence contaminés

De hauts responsables de l'Etat ont été aussi déclarés positifs au virus, à l'instar du wali de Mascara. Celui-ci a été infecté le 31 mars dernier. Il avait été d'ailleurs déclaré mort, avant que le ministère de l'Intérieur ne démente la rumeur. Des chefs de daïra et des maires ont été également contaminés.

Il faut rappeler que depuis quelques jours, le nombre des contaminations au coronavirus connaît une hausse vertigineuse en Algérie. Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a affirmé, ce samedi 24 octobre, que la situation devenait inquiétante. Au dernier bilan, arrêté vendredi 23 octobre, l'Algérie a enregistré un total de 55 634 cas positifs de coronavirus depuis le début de la pandémie. Parmi les personnes infectées, 1 897 ont perdu la vie.