Un match de football 100% féminin, organisé récemment sur les hauteurs de Kabylie, enflamme la toile en Algérie. Plusieurs médias internationaux, à l’instar de France 24 et AJ+, ont consacré des reportages à cette manifestation fortement symbolique.  

En Kabylie, cette très belle initiative, entreprise par des femmes, a été admirablement accueillie sur les réseaux sociaux. Il s'agit d'un mini-tournoi amateur de football 100% féminin. Deux équipes féminines des villages Sahel et Tabouda, dans la wilaya de Tizi Ouzou, se sont affrontées lors d’un match organisé sur les hauteurs de Bouzeguene. Une rencontre inédite qui a créé le buzz sur les réseaux sociaux.

Il s’agit d’une initiative assez exceptionnelle : une rencontre de football pour les droits de la femme. Aucun homme n'était présent lors de cette rencontre atypique, que ce soit sur la pelouse ou dans les gradins. C’est un match pour réclamer plus de droits pour les femmes dans une société qui consacre les inégalités entre les hommes et les femmes.

"Les femmes amazighes peuvent jouer au football, peuvent faire n'importe quel travail, à la maison ou ailleurs. Nous pouvons aussi faire du sport. Nous pouvons faire ce que d'autres personnes dans le monde font", a clamé une des joueuses.

Ces femmes veulent transmettre un formidable message à la société : le football ou le sport, de façon générale, peut être un vecteur d’inclusion et un levier de promotion de l’égalité homme-femme. C’est une sorte de petite révolution dans les mœurs et dans les esprits des gens.

À lire aussi :  Royaume-Uni : Facilitation de l'expulsion des délinquants étrangers

Pour rappel, le club phare du Djurdjura, la Jeunesse sportive de Kabylie, a décidé d’encourager, depuis la saison passée, la présence des femmes dans les gradins du stade de Tizi Ouzou. Cette décision courageuse, vivement critiquée par certains conservateurs, a fini par souffler un vent de fraîcheur dans les gradins. Mieux, la seule présence féminine a suffi pour ramener un peu d’ordre dans le stade lors des matchs du club.