Algérie-Ferries, l'Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs, a annoncé la programmation d’un voyage par voie maritime Alger-Marseille pour le transport de véhicules. Cette liaison est programmée pour le 2 novembre prochain au départ et le 3 novembre au retour.

Il s’agit de la première traversée de la ligne maritime régulière reliant les ports d'Alger et de Marseille dédiée au transport de fret roulant. Les passagers ne sont pas concernés par cette  liaison. Seuls des voitures, des camions et des remorques seront transportés.

Pour les personnes désireuses de réserver une place pour leur véhicule, Algérie Ferries les invite à se reprocher de la Direction centrale commerciale pour l'Algérie et la Délégation régionale au niveau de Marseille (France). Les intéressés peuvent également consulter le site web de la compagnie (www.algerieferries.dz).

Il faut rappeler que des milliers de passagers et leurs véhicules sont bloqués en Algérie depuis la suspension des liaisons entre les deux pays. Ils sont des milliers de binationaux, voyageant avec leurs véhicules, à se presser pour trouver une place à bord du navire d‘Algérie Ferries.

Parallèlement, des centaines de véhicules français, très prisés des clients algériens, sont restés bloqués au port de Marseille, faute de ferries en partance vers l’Algérie. Certaines de ces automobiles ont été transportées par les rares cargos qui embarquaient encore du port de Marseille pour l’Algérie.

Cependant, cette solution été vivement critiquée par les passagers qui dénoncent les augmentations onéreuses des frais que les entreprises de transport maritime leur imposent. Ces hausses peuvent atteindre « 300 euros de plus par véhicule », selon des passagers.

Par ailleurs, l’ENTMV compte relancer prochainement ses activités, à l’arrêt depuis plusieurs mois à cause du maintien de la fermeture des frontières. La société algérienne avait récemment signifié que ses navires étaient fonctionnels et prêts à assurer la reprise du transport de voyageurs.