En Algérie, à peine les écoles primaires ont rouvert leurs portes pour la rentrée scolaire 2020/2021 qu'un établissement a été fermé par les responsables d'une APC de la wilaya de Tizi Ouzou, en Kabylie, à cause de la propagation du coronavirus dans la localité.

En effet, le président de l'Assemblée populaire communale d'Ath Bouyoucef (Abi Youcef), Oudjoudi Hamid, a révélé, ce dimanche 25 octobre sur les ondes de la radio de Tizi Ouzou, avoir pris la décision de fermer temporairement l'école primaire du village Tazrouts, relevant de cette même commune, située dans la daïra de Aïn El Hammam, au sud de la ville de Tizi Ouzou (Kabylie).

Le même responsable a ajouté que cette mesure avait été prise « en raison des plusieurs cas de Covid-19 enregistrés au niveau du village Tazrouts ». Les responsables locaux ont donc procédé à la fermeture de l'école du village afin d'éviter toute propagation du virus au sein de cette école.

Notons que cette fermeture intervient quatre jours seulement après la réouverture des établissements du cycle primaire. Syndicats et parents avaient d'ailleurs exprimé leur inquiétude quant aux conditions de reprise des élèves au moment où le pays enregistre une augmentation du nombre de cas de coronavirus.

À lire aussi :  L'Espagne recrutera plus de 15 000 saisonnières agricoles au Maroc

Pour rappel, un autre établissement scolaire a été touché par le coronavirus en Algérie. Il s'agit de l'école primaire Ahmed Bakour de la localité de Zemmouri, dans la wilaya de Boumerdes. La directrice de cet établissement aurait été contaminée par le coronavirus.

Suite à cela, la direction de l’éducation, en collaboration avec celle de la santé de la wilaya de Boumerdes, a dépêché une commission sur les lieux pour examiner les travailleurs. Les enseignants, les agents et autres travailleurs de l’établissement ont été invités à se déplacer à l’hôpital pour subir les analyses nécessaires.