Le ministère de l'Education s'est exprimé au sujet de la rentrée scolaire et sa "possible" suspension, notamment suite à la hausse, ces derniers jours, du nombre des contaminations au coronavirus en Algérie. Pour le département de Mohamed Ouadjaout, cette décision relève des prérogatives du Conseil des ministres et du président Abdelmadjid Tebboune.

Selon une source de ce ministère qui s'est exprimée sur les colonnes du quotidien arabophone El Khabar, les directeurs de wilayas en charge du secteur de l'Education ont été instruits de maintenir les cours dans les écoles primaires après une reprise effectuée le 21 octobre. Ils devraient également maintenir la rentrée scolaire pour les élèves des niveaux moyen et secondaire, programmée pour le mercredi 4 novembre.

Donc, le ministère de l'Education nationale maintient la rentrée scolaire pour tous les paliers, en attendant que le Conseil des ministres se réunisse pour statuer sur la nécessité de fermer de nouveau les établissements scolaires. Il faut dire que ce sera un peu difficile, vu l'absence du chef de l'Etat Abdelmadjid Tebboune, parti se soigner en Allemagne.

Selon la même source, l'éventualité d'une nouvelle fermeture des écoles en Algérie n'est pas totalement exclue. Le ministère de l'Education nationale a même préparé un plan B dans le cas où le Conseil des ministres déciderait de renvoyer les écoliers chez eux. En effet, il s'agit d'un plan reposant sur trois axes, en l'occurrence l'enseignement à distance via Youtube, une communication entre élèves et enseignants via des applications ainsi que la chaîne de télévision El Maârifa, en ce qui concerne les examens.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

Par ailleurs, les élèves du niveau primaire reprendront lundi 2 novembre pour ceux dont les établissements n'ont pas été utilisés comme centres de vote. Pour ceux dont les écoles ont servi pour le référendum constitutionnel, la reprise des cours se fera mardi 3 novembre. Il s'agit de donner le temps aux mairies pour désinfecter les établissements afin de prévenir la contamination au coronavirus.

Lire aussi : Rentrée scolaire 2020/2021 : Le plan exceptionnel pour les trois cycles dévoilé