Deux jeunes joueurs algériens de football font partie des groupes de harraga qui ont rejoint récemment la rive nord de la Méditerranée. C'est ce qu'a rapporté ce mardi 3 novembre 2020 le site arabophone Ennahar. 

Le phénomène de l'immigration clandestine, communément appelé "Harga", ne cesse de prendre de l'ampleur en Algérie. Jeunes et moins jeunes des deux sexes en sont en effet tentés. D'ailleurs, plusieurs dizaines de personnes ont atterri récemment sur les côtes espagnoles et italiennes.

Parmi ces dernières, deux joueurs de football qui évoluaient cependant dans des divisions inférieures. Il s'agit, selon le même média, de Chabati Rachid, ex-joueur de l'Entente de M'sila qui a également évolué au sein de l'équipe espoir du Mouloudia d'Alger et de Tahar Aghouiles qui a signé au Chabab de Boumerdes avant qu'il ne résilie son contrat.

Sur les traces du boxeur Necereddine Bensaïd

Ce n'est pas la première fois qu'un sportif algérien prend le chemin de l'immigration clandestine. Au mois de septembre, le boxeur international algérien Nacereddine Bensaïd a traversé la Méditerranée avec un groupe de harraga et a pu rejoindre l’Espagne.

“En équipe nationale, il était l’un des meilleurs boxeurs de son poids, 69 kilos, mais il y a une issaba dans le secteur de la boxe qui fait dans le copinage et marginalise les jeunes”, a affirmé alors le père du boxeur. Pour ce dernier, son fils a été poussé pour l'émigration. Il se sentait bien en Algérie, a t-il soutenu, mais la hogra (mépris) et la marginalisation ont changé sa façon de voir les choses. “C’est un jeune qui a des ambitions, mais ici, il a subi la hogra dans tous les domaines. Il a vu qu’il n’avait aucune chance devant la issaba”, a-t-il encore dit.

À lire aussi :  Qualité de vie numérique : Quelle position pour l'Algérie au classement 2022 ?

Lire aussi : L’histoire émouvante d’un migrant algérien retrouvé mort dans un conteneur au Paraguay