Le Moudjahid Lakhdar Bouregâa décédé dans la soirée de mercredi 4 novembre ne sera pas enterré à El Alia. Son dernier vœu était d'être inhumé au niveau du cimetière de Sidi Yahia, à Hydra. C'est ce qu'a affirmé la famille du défunt ce jeudi 5 novembre dans un communiqué. 

" Nous la femme, les enfants et les proches du regretté Lakhdar Bouregâa décédé dans la nuit de mercredi à l’hôpital d'El Biar, tenons à informer les Algériens à travers le territoire national, l'opinion publique et les journalistes que le défunt sera enterré ce jeudi 5 novembre 2020 au niveau du cimetière de Sidi Yahia de Hydra", peut-on lire dans le communiqué en question.

La famille de Lakhdar Bouregâa qui annonce que l'enterrement est prévu après la prière d'El Asr, souligne en effet que "le serment du défunt était d'être inhumé à Sidi Yahia". Elle indique par ailleurs que tout ce qui a été rapporté par certains organes de presse affirmant que le moudjahid et figure du Hirak sera inhumé à Al Alia était faux.

Sur les traces de Hocine Aït Ahmed

Ainsi, Lakhdar Bouregâa, avec cette décision, emboîte le pas à un autre leader de la révolution nationale et opposant farouche au pouvoir depuis 1962. Il s'agit de Hocine Aït Ahmed, compagnon de lutte de Bouregâa, qui a également refusé à ce qu'il soit inhumé à El Alia. Le chef historique du Front des Forces socialistes (FFS) repose, comme tout le monde sait, au niveau de son village natal, At Ahmed, à Aïn El Hammam, dans la wilaya de Tizi-Ouzou.

À lire aussi :  Les Marocaines revendiquent le droit à l'avortement

Hommages unanimes

Il est à noter en outre que la nouvelle du décès l’ancien commandant de l’ALN, au sein de la wilaya IV historique, n'a pas laissé indifférents la classe politique et le peuple algérien d'une manière générale. Plusieurs personnalités de différents horizons et des anonymes ont tenu à lui rendre un ultime hommage à travers, notamment, des contributions postées sur les réseaux sociaux.

Il est à rappeler que le Moudjahid et ex-détenu du mouvement populaire (Hirak) Lakhdar Bouregâa est décédé mercredi 4 novembre, à l’âge de 87 ans. Il avait été hospitalisé, deux semaines auparavant, après avoir été testé positif au Covid-19.

Lire aussi : Alerte : Lakhdar Bouregâa a été libéré