Le Premier ministre algérien, Abdelaziz Djerad, a affirmé, mercredi 4 novembre, que son gouvernement refusait tout arrêt ou retard de l’année scolaire 2020-2021. A ce propos, il a précisé que l’exécutif continuera à fournir toutes les conditions optimales pour la scolarité des élèves.

En effet, face à la propagation inquiétante de la pandémie du coronavirus, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a opté pour la continuité de l’année scolaire. Assurant, en outre, que l’Etat offrira tous les moyens nécessaires pour le bon déroulement de la scolarité des élèves.

« L'objectif de la rentrée scolaire dans ces conditions sanitaires exceptionnelles et difficiles consiste à sensibiliser les élèves aux dangers de la pandémie, qui est la responsabilité de tous… la vie doit continuer et que l’on doit revenir à la normale » a-t-il déclaré en donnant le coup d’envoi de la reprise des cours des cycles moyen et secondaire.

Par ailleurs, Abdelaziz Djerad a appelé les élèves à cohabiter avec la pandémie du coronavirus « sans qu'elle ait d'impact sur leur scolarité et sur les programmes pédagogiques ». Il a également sensibilisé les élèves à l’impératif du strict respect des mesures sanitaires mises en place par le ministère de l’Education, et ce, pour « préserver leur santé et celle de leurs familles ». Il incitera les écoliers à se concentrer sur leurs études et à éviter toute forme de pression psychologique.

Le chef du gouvernement a assuré que l’Etat continuera son « travail avec les élèves et à leur offrir les moyens qu’il faut pour un bon suivi pédagogique avec l’aide des professeurs et de tous les travailleurs de l’Education ». Il a également appelé les enseignants et le personnel des établissements à veiller au respect des mesures de prévention sanitaire afin d’éviter que les écoles ne se transforment en foyers de contaminations.

Lire aussi : Report de la rentrée scolaire en Algérie : Abdelmadjid Tebboune s’exprime