Le diplomate algérien Nabil Kalkoul a été élu membre du Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires de l’Organisation des Nations unies (ONU). Son mandat, d'une durée de trois ans, prendra effet à compter du 1er janvier 2021. 

Nabil Kalkoul a été élu à l’unanimité membre du Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires de l’ONU. Cette élection a été précédée par l’endossement de sa candidature par le sommet de l’Union africaine, en février dernier. Ainsi, l’élection du diplomate algérien couronne les efforts consentis par l’Algérie pour assurer une représentation adéquate dans l’organisation internationale.

Il importe de noter que le Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires est un organe subsidiaire de l’Assemblée générale de l’ONU. Composé de 21 experts indépendants élus pour une période de trois ans, il a pour tâche d’examiner le projet de budget soumis par le Secrétaire général et de donner un avis à l’Assemblée sur toute question administrative ou budgétaire qui lui est soumise.

Une Algérienne nommée vice-présidente de l’IUGS

Par ailleurs, Hassina Mouri, professeure en géologie à l’université de Johannesburg, en Afrique du Sud, a été élue vice-présidente de l’Union internationale des sciences géologiques (IUGS). Ainsi, elle devient la première femme du continent africain à occuper ce poste au sein de cette organisation non-gouvernementale internationale. Elle occupera cette fonction pour la période 2020-2024.

Notons que Hassina Mouri, qui détient aussi la citoyenneté sud-africaine, est membre du Conseil consultatif de la prestigieuse revue scientifique universitaire South African Journal of Science (SAJS). Par ailleurs, elle a été nommée récemment membre du Conseil du programme international de géoscience de l'UNESCO.

Lire aussi : Algérie : 20 000 détenteurs de diplômes de magistère et doctorat dans la précarité