En France, le conflit entre les deux rappeurs d’origine algérienne Lacrim et Awaj monte d’un cran. Les deux artistes s’échangent les accusations sur les réseaux sociaux et vont jusqu’à se proposer un tête-à-tête pour régler le conflit qui les oppose.

Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux et relayée par le site Nextplz, Awaj menace Lacrim et lui demande de régler le problème en tête-à-tête (comprendre se battre). Le rappeur d'origine algérienne estime qu’il est « inconcevable qu’en tant qu’Algérien, l’équipe de Lacrim se permette d’insulter (sa) mère ». Il déclare également qu’il est prêt « à en découdre » avec Lacrim, en proposant à la star du rap français de se voir en tête-à-tête, pour résoudre ce conflit.

L’histoire remonte à quelques semaines, lorsque Lacrim, de son vrai nom Karim Zenoud, avait sorti son projet intitulé R.I.P.R.O 4. Interrogé à ce sujet par les médias spécialisés dans le rap français, Awaj a déclaré que c’était « la plus faible mixtape ». Des propos qui n'ont pas plu à Lacrim et à son équipe qui n’a pas tardé à s'en prendre à Awaj. Ce dernier assure qu’il ne cherchait pas « à faire le buzz ».

Lacrim, qui a déclaré auparavant qu’il "casserait la bouche de Awaj" si la situation venait à empirer, n’a toujours pas réagi à la vidéo partagée par ce dernier. Cependant, plusieurs internautes estiment que Karim Zenoud "sera fidèle à ses habitudes et répondra à son adversaire dans les jours à venir". L’histoire suscite, aussi, la polémique entre les fans des deux artistes.

Lire aussi : France : Un rappeur d’origine algérienne accusé de viol