Un autre membre du gouvernement algérien contracte le coronavirus. Il s'agit d'El Hachemi Djaâboub, ministre du Travail et de la Sécurité sociale. C'est le responsable lui-même qui a annoncé la nouvelle sur sa page Facebook, lundi 9 novembre. 

"Après avoir été testé positif au Covid, j'annonce mon confinement sanitaire volontaire", a-t-il  écrit, précisant, cependant, qu'il continuera à assurer son travail à partir de son domicile.

Il s'agit là du deuxième membre du gouvernement à être contaminé par le coronavirus en Algérie. Le premier était la secrétaire d’État chargée du sport d’élite, Salima Souakri, qui avait rendu publique sa contamination le 9 octobre dernier. Salima Souakri a ensuite observé une période de confinement sanitaire avant de reprendre son travail.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, est également atteint. Avant la confirmation de sa contamination, il s'était astreint à un isolement sanitaire volontaire, suite à la détection de cas positifs au sein du gouvernement et de la présidence. Le chef de l'Etat, qui a été testé depuis positif, se trouve en Allemagne où il suit un traitement. Selon la présidence, son état de santé ne cesse de s'améliorer. Tebboune a également confirmé, dans un message envoyé aux Algériens le 8 novembre, que son état de santé évoluait positivement.

Deuxième membre du gouvernement à être testé positif

Il est à signaler, par ailleurs, que le coronavirus est reparti à la hausse depuis quelques jours en Algérie. Le pays enregistre des pics vertigineux en matière de contaminations. Le dernier bilan communiqué par le Comité scientifique du suivi de l'évolution du Covid fait état de plus de 600 contaminations.

Une situation inquiétante qui a conduit au renforcement des mesures de prévention contre la pandémie. Dans les wilayas concernées par le confinement partiel, le couvre-feu nocturne est passé de 20h à 5h du matin. D'autres restrictions ont été également instaurées.