L’Algérie a enregistré un nouveau record de contaminations à la Covid-19. Le ministère de la Santé a fait état, ce vendredi 13 novembre, de 867 nouveaux cas confirmés en 24 heures. Il s’agit du bilan le plus lourd jamais recensé depuis le début de la pandémie dans le pays. La même source ajoute que 14 malades sont décédés.

Les chiffres du coronavirus sont de plus en plus inquiétants en Algérie. Le nombre de personnes contaminées dans les différentes régions algériennes augmente de façon spectaculaire depuis quelques jours. Ce vendredi 13 novembre, l’Algérie a fait état d’un nouveau pic de cas positifs, enregistrés en 24 heures.

Le porte-parole du Comité scientifique du suivi de l’évolution de la pandémie, Djamel Fourar, a indiqué que 867 nouveaux cas confirmés avaient été recensés ces dernières 24 heures. Soit 16 cas de plus que la veille. Ainsi, avec le bilan de ces dernières 24 heures, l’Algérie dénombre jusqu’à ce vendredi un total 65 975 contaminations depuis le début de la pandémie en Algérie, soit à la fin du mois de février.

L’Algérie enregistre 402 guérisons en 24 heures

Concernant les décès, les autorités sanitaires du pays en ont déploré quatorze au cours de ces dernières 24 heures, soit 4 de moins que la veille. Ce qui porte à 2 125 le total des décès liés à la pandémie de coronavirus en Algérie. Enfin, la bonne nouvelle de la journée vient du nombre de personnes rétablies. Les autorités sanitaires ont annoncé 402 nouvelles guérisons au cours des dernières 24 heures. Le nombre total de personnes guéries passe ainsi à 43 845.

À lire aussi :  En Kabylie, l'arbitrage d'un tournoi de football par des femmes fait polémique

Les chiffres de ce vendredi confirment une nouvelle fois que le pays fait face à une nouvelle vague de la pandémie. Selon les spécialistes, cette situation est le résultat du non-respect des mesures barrières et des dispositions prises dans le cadre de la lutte contre la propagation de cette pandémie.

Les autorités sanitaires appellent encore les Algériens à faire preuve de vigilance et à respecter des règles d’hygiène et de distanciation physique, tout en rappelant l’obligation du respect du confinement et du port du masque.