Kabylie : La situation épidémique à Bejaïa inquiète

La situation sanitaire liée au coronavirus en Kabylie est de plus en plus inquiétante. Et pour cause; la région enregistre des centaines de cas positifs quotidiennement. Des hôpitaux affichent complet et des décès sont déplorés chaque jour à travers la région. 

A l'instar des autres régions d'Algérie, la Kabylie connaît une recrudescence alarmante du coronavirus depuis quelques jours. Le nombre de nouvelles contaminations et de décès ne cesse de flamber, atteignant des pics vertigineux.

Rien que pour les dernières 48 heures (vendredi et jeudi), le centre hospitalo-universitaire (CHU) de la wilaya de Bejaïa a déploré 21 morts dus au Covid-19. C'est ce qu'a rapporté la radio locale, ce samedi 14 novembre, citant une source sûre de l'hôpital Khellil Amrane. Celle-ci a précisé que la moyenne d'âge des personnes décédées variait entre 65 et 85 ans.

Société Les chiffres sur les mariages, divorces, natalité et espérance de vie en Algérie (ONS)

Dans la wilaya de Tizi Ouzou, la situation n'est pas moins dramatique. Le CHU Nedir Mohamed est submergé et les nouveaux cas sont innombrables. La commune de Timizart, à une trentaine de kilomètres au nord-est du chef-lieu de la wilaya, a enregistré, dans la journée de ce samedi, son septième décès lié au coronavirus en mois d'une semaine.

21 décès en 48 heures au CHU de Bejaïa

Le maire a multiplié les appels au respect des mesures de prévention à l'adresse de la population locale. Entre autres dispositions prises d'urgence dans cette municipalité, la fermeture du marché hebdomadaire jusqu'à nouvel ordre.

Il faut dire que pratiquement aucune commune, voire aucun village, n'est épargné par la résurgence de l'épidémie, qui devient de plus en plus menaçante. Devant cette situation, des Assemblées communales ont décidé de prendre certaines mesures pour tenter de stopper l’hémorragie. Les citoyens, de leur côté, semblent prendre conscience de la gravité de la situation et répondent aux appels à la vigilance.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : Un spécialiste préconise des mesures sévères

Société À Bruxelles, les musulmans n'ont nulle part où enterrer leurs morts


Vous aimez cet article ? Partagez !