L’Algérie a décidé d’élargir à nouveau la liste des wilayas concernées par le confinement partiel. Le Premier ministère a, en effet, annoncé dans un communiqué rendu public, ce dimanche 15 novembre, que cette mesure concernait désormais 32 wilayas.

Le gouvernement algérien a ainsi décidé d'étendre la liste des wilayas soumises au confinement partiel à domicile, de 20 heures jusqu’au lendemain à 5 heures du matin. Elles sont donc désormais 32 wilayas algériennes à être sujettes à cette mesure, qui sera appliquée à compter de mardi 17 novembre 2020, pendant une durée de quinze jours.

Selon les services du Premier ministère, les 32 wilayas sont Adrar, Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Bejaïa, Biskra, Blida, Bouira, Tebessa, Tlemcen, Tiaret, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Guelma, Annaba, Constantine, Médéa, M’Sila, Ouargla, Oran, Illizi, Bordj Bou Arreridj, Boumerdes, Tindouf, Tissemsilt, El Oued, Khenchela, Souk Ahras, Tipaza et Aïn Témouchent.

Seize wilayas algériennes non concernées par le confinement

Selon la même source, seules seize wilayas ne sont pas soumises au confinement partiel à domicile. Il s'agit de Chlef , Bechar, Tamanrasset, Djelfa, Saïda, Skikda, Sidi Bel Abbes, Mostaganem, Mascara, El Bayadh, El Tarf, Mila, Aïn Defla, Naâma, Ghardaïa et Relizane.

La même source précise, cependant, que « les walis peuvent, après accord des autorités compétentes, prendre toutes mesures qu’exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment l’instauration, la modification ou la modulation des horaires de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination. ».

C'est ce dimanche 15 novembre que les autorités du pays ont décidé d’instaurer de nouvelles mesures restrictives, afin de contenir la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus que traverse l’Algérie. Celles-ci concernent, donc, l’élargissement de la liste des wilayas concernées par le confinement partiel mais aussi la fermeture de certaines activités commerciales et la limitation d'autres.