A travers son président, le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) appelle à mettre en place des hôpitaux de campagne pour faire face à la flambée de l'épidémie de coronavirus en Algérie

La situation sanitaire liée au coronavirus se complique davantage en Algérie, qui enregistre des centaines de nouvelles contaminations chaque jour. Les hôpitaux sont submergés dans différentes wilayas du pays. Pour faire face à l'afflux de malades, le président du RCD, Mohcine Belabbas, qui estime que la pandémie est devenue incontrôlable, préconise d'installer des hôpitaux de campagne.

"La Covid-19 semble échapper à tout contrôle. Il est urgent de mettre en place des hôpitaux de campagne pour désengorger les établissements hospitaliers", a plaidé, samedi 14 novembre, Mohcine Belabbas sur sa page Facebook. Ce genre de centres a été installé, pour rappel, dans plusieurs pays européens durant le printemps dernier, lorsque la première vague de la Covid-19 avait atteint son paroxysme.

Les hôpitaux en France, en Italie ou encore en Espagne, pour ne citer que ces pays, faisaient alors face à des affluences record de patients atteints de la maladie. C'est ainsi que certains gouvernements ont décidé d'ouvrir ces hôpitaux d'appoint destinés à absorber la pression des autres centres. La situation est-elle aussi dramatique en Algérie ? Pour le RCD, du moins son président, la réponse est "oui".

À lire aussi :  La France a-t-elle l'obligation d'héberger les sans-papiers sans abri ?

Le SNTE incite à la fermeture des écoles

Par ailleurs, devant la résurgence du coronavirus dans le pays, des voix s'élèvent pour réclamer la fermeture des écoles. Samedi 14 novembre, le Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE) est monté au créneau pour demander "la fermeture complète et généralisée des établissements scolaires".

Pour le syndicat, la situation sanitaire actuelle "n'est pas rassurante et présente un danger pour les élèves et les enseignants". Il s'agit d'un énième appel dans ce sens depuis la rentrée scolaire.