Le Directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA), Fawzi Derrar, a fait une révélation qui risque d'accentuer l'inquiétude des Algériens, déjà très angoissés par la recrudescence des contaminations au coronavirus. Il estime, dans une déclaration faite ce dimanche 15 novembre à la radio nationale, que les tests par scanner ne servent à rien durant la saison hivernale.

En effet, selon ce responsable de l'Institut Pasteur d'Algérie, les tests par scanner pour dépister le coronavirus ne sont pas très utiles en hiver. Cela parce que le test donne les mêmes résultats que pour tous les autres virus présents en cette période de l'année. Donc, ce qu'il faut comprendre, c'est que le scanner ne sait pas faire la différence entre le virus du covid-19 et les virus des autres pathologies, y compris la grippe saisonnière.

C'est peut-être pour cela que les autorités sanitaires sont sur le point d'utiliser un nouveau modèle de tests de dépistage. Fawzi Derrar en a parlé, précisant qu'un premier lot de 10 000 exemplaires de ce nouveau test de dépistage seront réceptionnés par l'Algérie, la semaine prochaine.

Pour le Directeur général de l'IPA, il s'agit bel et bien d'une deuxième vague de coronavirus que vit l'Algérie en ce moment, prédisant même la poursuite de la tendance haussière des contaminations. Et ce, en raison de la saison hivernale qui favorise la dissémination de ce genre de virus.

Enfin, il ne manquera pas d'appeler la population algérienne à respecter les mesures de prévention afin d'endiguer la propagation devenue alarmante du coronavirus. Il s'agit, selon lui, de respecter la distanciation sociale, le port du masque et les mesures d'hygiène. Il s'agit également d'éviter les regroupements considérés comme une source sérieuse des contaminations massives.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : Il n’y a pas de manipulation des statistiques, dit le ministre