L’Algérie enregistre, depuis plusieurs jours, une hausse record du nombre de contaminations au coronavirus, la barre des 1 000 cas positifs par jour étant franchie. Pour maîtriser l'évolution du virus sur le sol algérien, la Cellule de suivi des enquêtes épidémiologiques, dirigée par le Pr Mohamed Belhocine, est sur le point de mettre en place un réseau informatique national. 

C'est une équipe composée de médecins et d’informaticiens qui travaille pour l’élaboration de ce système informatique 100 % algérien, censé aider dans la lutte contre la propagation du coronavirus. L’innovation, qui représente une lueur d’espoir en cette période délicate, vise la détection précoce et l’isolement rapide des nouveaux cas de la Covid-19.

« Cette solution informatique nous permet d’être très réactifs et constitue l’un des éléments stratégiques dont nous disposons pour contrôler la propagation de la Covid-19 », a déclaré le Pr Djamel Zoughaïlech au quotidien francophone El Watan.

Le réseau promet une vision plus large de la situation sanitaire

Pour arrêter la transmission du virus, expliquent les spécialistes, il ne suffit pas d’une prise en charge médicale et de l’application des mesures préventives. Il est primordial, rappellent-ils, d’avoir une vue et une connaissance plus larges de la situation épidémiologique.

Et c'est ce que promet, justement, cette solution informatique, à travers laquelle l’évolution du virus pourra être observée en temps réel. Son objectif principal est d’identifier et de suivre les sujets contacts coronavirus et d’analyser les données épidémiologiques.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

Hébergé par le serveur du ministère de la Santé, ce réseau informatique est basé sur le Tracing, une méthode considérée comme un pilier de contrôle et de lutte contre les épidémies. Il offre la possibilité de géolocaliser les foyers d’infection, de suivre l’évolution de l’état de santé des personnes suspectes et le respect des mesures du protocole sanitaire et assure le monitoring en temps réel ainsi que le filtrage et la synthèse des données récoltées. Les promoteurs de cette solution espèrent avoir une meilleure vision sur la situation sanitaire dès que le réseau sera généralisé sur l’ensemble du territoire national.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : Voilà pourquoi les chiffres officiels sont inférieurs à la réalité