Les structures de santé publique en Algérie sont aujourd’hui quasiment saturées suite au flux de plus en plus important des malades atteints de la Covid-19. En vue de désengorger les hôpitaux, les spécialistes de la santé multiplient depuis des semaines les appels à l'installation d'hôpitaux de campagne.

Après la hausse effrayante du nombre de cas de contamination au coronavirus, plusieurs structures hospitalières, notamment dans les grandes villes, sont saturées. Pour faire face au nombre impressionnant des malades et pour mieux gérer la crise sanitaire, les médecins et spécialistes de la santé préconisent la mise en place d’hôpitaux de campagne.

Le président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), le Dr Lyes Merabet, a affirmé, sur les ondes de Radio Chaîne 3, que la seule solution pour gérer le nombre croissant de malades en cette période de crise était « d’installer des hôpitaux de campagne dans les grandes surfaces ». Selon ce praticien, la mise en place de ce genre de centres va alléger la pression sur les établissements hospitaliers saturés.

Le Dr Lyes Merabet, qui alerte sur la gravité de la situation, appelle à l’implication du secteur privé et de la santé militaire dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Il sollicite également le retour des retraités du secteur pour aider les médecins en exercice.

À lire aussi :  Démantèlement d'un réseau de trafic de migrants et de cocaïne de et vers l'Algérie

Notons que l’Armée nationale populaire (ANP) a exprimé, à maintes reprises, sa disponibilité à mettre en place des hôpitaux de campagne pour soutenir le système sanitaire national. En plus des spécialistes du domaine, plusieurs formations politiques ont plaidé pour cette solution, censée faire face à la flambée de l’épidémie de coronavirus.

Par ailleurs, face à la gravité de la situation sanitaire que traverse l’Algérie, le personnel médical ne cesse de rappeler aux Algériens l’impératif du respect strict des mesures préventives, notamment le port du masque et la distanciation physique, afin de casser la chaîne de transmission du virus.

Lire aussi : Algérie : Une innovation informatique 100 % algérienne pour lutter contre le coronavirus