L'Algérie ne compte pas fermer les établissements scolaires. Le Premier ministre algérien, Abdelaziz Djerad, a, en effet, indiqué que les écoles resteraient ouvertes à travers tout le territoire national, et ce, en dépit de la hausse record du nombre de contaminations au coronavirus.

Intervenant ce samedi 21 novembre à partir de Tipaza, en marge du lancement de la campagne nationale de reboisement, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a indiqué que le gouvernement algérien écartait la fermeture des écoles en Algérie, optant ainsi pour la continuité de l’année scolaire. « Pourquoi allons-nous fermer les écoles ? » s'est demandé Abdelaziz Djerad. Et de souligner qu'il n'y a aucun pays au monde qui a décidé de fermer ses écoles à cause de la pandémie de coronavirus.

D'autre part, le ministre a assuré que « les rapports sur la situation sanitaire dans les établissements scolaires sont bons ». Le responsable a, néanmoins, souligné qu'en cas de problèmes, « nous les prendrons en compte directement, sans porter préjudice à l'intérêt de l'élève », rappelant la nécessité du respect total du protocole sanitaire dans les établissements scolaires, afin de protéger les élèves ainsi que le personnel éducatif.

Il faut dire que Algériens, notamment les parents d’élèves, s’inquiètent de plus en plus pour la santé de leurs enfants, avec la recrudescence des contaminations au Covid en Algérie. De nombreuses écoles ont été déjà fermées un peu partout en Algérie après la découverte de foyers du virus. Depuis, plusieurs appels ont été lancés pour une fermeture totale des écoles par différentes organisations et syndicats, comme l’Union nationale des parents d’élèves, qui a incité, dernièrement, le gouvernement algérien à fermer les établissements scolaires pour une durée de 15 jours.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Lire aussi : Fermeture des écoles en Algérie : Ce qu’en pensent les spécialistes