Abdelatif Ouchikh, un Algérien de 55 ans établi en France, a porté plainte contre l’État français pour « non-assistance à personne en danger ». L’homme, qui a perdu son père à cause de la Covid-19, dénonce des mesures gouvernementales « inefficaces » pour lutter contre la pandémie. C’est ce que rapporte, ce lundi 23 novembre, le journal français Le Progrès.

Selon la même source, Abdelatif Ouchikh a déposé plainte contre l’Etat français le 20 novembre, au commissariat de Bourgoin-Jallieu. Il estime que les autorités françaises sont coupables de  « non-assistance à personne en danger », en l’occurrence son père, Mohammed, âgé de 84 ans.

Le ressortissant algérien considère que les mesures prises par les autorités en France dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 sont « inefficaces ». Son père avait été contaminé à deux reprises. Une première fois en mars dernier. Il s’en est sorti indemne. Et la deuxième fois il y a quelques jours. Mais cette fois, il n’a pas survécu.

« Je n’en peux plus de cette situation ! L’Etat n’arrive pas à maîtriser la situation. Dans les faits, il aurait fallu un vrai confinement bien plus drastique que celui-ci », a dénoncé Abdelatif Ouchikh. Selon lui, l’Etat français est responsable de la mort de son père, car le personnel hospitalier n’a pas été doté de tous les moyens nécessaires pour lutter efficacement contre la pandémie.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

« Je sais très bien qu’on ne va pas me rendre mon père, j’attends seulement une réactivité au sommet de l’appareil politique, je veux qu’on nous protège », justifie Abdelatif sa démarche.

Lire aussi : Confinement en France : Le témoignage d’une étudiante algérienne