Le député de la diaspora algérienne en France Samir Chaabna, a appelé, lundi 23 novembre, les autorités algériennes à reprendre les opérations de rapatriement des ressortissants algériens bloqués à l’étranger. C’est ce qu’a indiqué le représentant de la communauté algérienne en France lors de son passage sur le plateau d'Echorouk Morning.   

Samir Chaabna souligne que les expatriés sont « prêts à appliquer toutes les mesures préventives liées au dépistage. Et même le paiement des frais de séjour dans les hôtels pour passer la période de quarantaine si nécessaire ».

Le député de la diaspora interpelle les autorités algériennes pour organiser de nouvelles opérations de rapatriement dans les prochains jours, « afin de soulager les membres de le communauté algérienne à l’étranger, suite à la fermeture des frontières ». Samir Chaabna rappelle que « nous ne demandons pas la réouverture des frontières dans le contexte actuel. Mais plutôt l’organisation de nouvelles opérations de rapatriement ».

En octobre dernier, le député de l’émigration pour la France avait déjà rencontré le PDG de la compagnie nationale Air Algérie, Bakhouche Allache, pour discuter de la question des Algériens bloqués à l’étranger.

Le député de l’émigration avait notamment évoqué la question de la reprise des vols ainsi que « les préoccupations de la communauté et des personnes bloquées à l’étranger, dont des retraités, des étudiants et certains membres de familles algériennes ».

À lire aussi :  Invités à exercer en France, un couple de médecins algériens privés de visas

« Le PDG d’Air Algérie a été sensibilisé à la souffrance de ces personnes pour réfléchir à trouver ensemble des solutions adéquates à cette situation après l’amélioration de la situation sanitaire des deux côtés de la Méditerranée et le retour à la normale », avait-il rapporté à ce moment-là.

Lire aussi : Air Algérie effectuera un vol de rapatriement Qatar-Alger : Est-ce le début de la cinquième phase