Une nouvelle restriction de voyage a été mise en place par la France destinée aux ressortissants algériens et marocains. Deux pays d’Afrique du Nord se retrouvent dans la liste « Ecarlate + » pour contrôler les entrées dans l’hexagone par prévention. Ainsi, la présentation d’un test PCR à l’arrivée devient obligatoire.

L’Algérie et le Maroc sont classés par la France dans la liste « Ecarlate + », aux côtés de 16 autres pays qui sont : l’Afrique du Sud, le Bahreïn, la Chine, les Émirats arabes unis, les États-­Unis, l’Équateur, l’Irak, l’Iran, Israël, le Liban, le Panama, la République démocratique du Congo, la Turquie, la Russie, l’Ukraine et le Zimbabwe. Les ressortissants de ces pays seront tenus de présenter un test PCR dès leur arrivée à l'aéroport de leurs villes de départs.

L’Algérie et le Maroc dans la liste "Ecarlate+" établie par la France

L’Algérie et le Maroc ont été placés dans la liste « Ecarlate + » mise en place par la France alors qu'ils étaient, il n'y a pas longtemps, dans la liste "Ecarlate". Et ce, en raison de la recrudescence de la situation sanitaire dans ces deux pays d'Afrique du Nord. Ainsi, les ressortissants de ces 18 pays ne peuvent embarquer à destination de l’Hexagone que s’ils présentent un test RT-PCR négatif, et datant de moins de 72 heures avant le vol.

À lire aussi :  Affaire Future Gate : Voici le sort de Numidia Lezoul et des autres influenceurs

Pour l’Algérie et le Maroc, cette mesure est entrée en vigueur le 11 novembre dernier. Cependant, malgré la mise en place de cette décision, la France ne délivre toujours pas de visas touristiques aux Algériens et aux Marocains. Vraisemblablement en raison du maintien de la fermeture des frontières.

Les pays classés "Ecarlate"

Par ailleurs, les voyageurs en provenance des pays classés « Ecarlate » qui ne figurent ni sur la liste « Ecarlate + » ni sont membres des pays de l’UE, doivent présenter un test RT-PCR négatif au Covid-19 et datant de moins de 72 heures avant le vol, mais peuvent tout de même embarquer sans test, et seront obligatoirement testé à l’arrivée.

Lire aussi : L’Algérie maintenue dans la liste rouge de l’Europe