Le taux de change de l’euro face au dinar algérien a connu une légère hausse sur le marché noir des devises. Une hausse portée vraisemblablement par l'annonce d'un vaccin anti-covid qui ouvrirait les portes à la levée des restrictions sur les frontières et à la reprise des activités commerciales extérieures. Sur le marché officiel, la monnaie européenne a également enregistré une nouvelle hausse face au dinar. 

Après plusieurs jours de stabilité, les cours de l’euro repartent à la hausse. En ce jeudi 26 novembre, la monnaie unique européenne s’échangeait à 198 dinars pour un euro à l’achat et 201 dinars à la vente sur la plupart des marchés informels en Algérie, à l’instar du Square Port-Saïd (Alger). Les cours de la devise européenne marquent une hausse d'environ 2 dinars par rapport au taux affiché en milieu de cette semaine.

Les taux des autres devises demandées sur le marché parallèle en Algérie sont restés plutôt stables, à l'exception de la livre sterling qui a connu une baisse face au dinar. La devise du Royaume-Uni vaut désormais 215 dinars à l’achat et 219 dinars à la vente.

De son côté, le dollar américain s’échangeait, toujours ce jeudi, à 170 dinars à l’achat et à 174 dinars à la vente. Tandis que le franc suisse s’échangeait à 182 dinars à l’achat et à 186 dinars à la vente. Enfin, le dollar canadien s’échangeait à 126 dinars à l’achat et à 130 dinars à la vente. Notons que les taux peuvent varier légèrement d’une région à une autre et selon la quantité de devises échangées.

Le dinar algérien continue de fléchir face à l'euro au marché officiel

Dans le circuit officiel aussi, la monnaie européenne a amorcé une nouvelle hausse face au dinar; elle a franchi la barre des 153 dinars. Selon les chiffres de la Banque d’Algérie de ce jeudi 26 novembre, l’euro vaut désormais 153,13 dinars à l’achat et 153,18 dinars à la vente. Pour sa part, le dollar américain a enregistré une légère baisse face au dinar algérien. Il s’échange à 128,34 à l’achat et à 128,35 à la vente, selon la même institution financière.

Les observateurs prédisent que la réouverture des frontières et le retour à la normale des activités commerciales, notamment les importations, feront grimper les cours des monnaies étrangères sur le marché informel. Selon les cambistes, l’euro, qui reste la monnaie la plus demandée par les Algériens, pourrait « aisément » atteindre 250 dinars.

L’euro amorce une hausse face au dinar algérien sur les marchés noir et officiel