Les opérations de rapatriement des ressortissants algériens bloqués dans les différents pays étrangers se poursuivront jusqu'à ce que tout le monde soit évacué. C'est ce qu'a annoncé la cheffe du département commercial d’Air Algérie, Sihem Joubayer, dimanche 6 décembre lors d'une entrevue avec la chaîne 1 de la Radio nationale. 

Bonne nouvelle pour les Algériens bloqués à l'étranger. Ces derniers seront tous rapatriés par la compagnie algérienne de navigation aérienne, Air Algérie. C'est ce qu'a souligné la cheffe du département commercial de ladite entreprise, Sihem Joubayer, à la Radio nationale.

Elle a affirmé, en effet, qu'Air Algérie ferait en sorte de mettre à disposition les places qu'il faut pour rapatrier l'ensemble des ressortissants bloqués à l'étranger. La même responsable a informé, dans la foulée, que jusque-là, plus 5 000 Algériens sont toujours bloqués dans les différents pays, à se fier aux réservations enregistrées par la compagnie. Le chiffre sera, bien entendu, appelé à augmenter dans la mesure où que l'opération de réservation est toujours en cours.

Au moins 5 000 Algériens bloqués à l'étranger

La cheffe du département commercial d’Air Algérie a rappelé, dans le même cadre, que la compagnie aérienne avait rapatrié plus de 32 000 passagers depuis la fermeture des frontières, intervenue au mois de mars dernier à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus. Par ailleurs, Sihem Joubayer a souligné que la situation sanitaire avait durement impacté Air Algérie qui a enregistré, selon elle, des pertes colossales estimée à plus de 38 milliards de dinars.

À lire aussi :  Classement de Shanghai 2022 : Les universités d'Afrique du Nord absentes

A rappeler qu’Air Algérie a relancé, dimanche 6 décembre, ses vols de rapatriement, suivant un protocole sanitaire rigoureux. Le transporteur n'a pas omis de détailler, à l’occasion de la reprise du programme de rapatriement, les conditions nécessaires pour rentrer en Algérie.

Des pertes estimées à plus de 38 milliards de dinars

Ainsi, Air Algérie précise, en premier lieu, que les ressortissants qui veulent regagner le pays doivent, d’abord, être détenteurs d’un passeport algérien. Le postulant doit aussi être inscrit auprès des représentations algériennes à l’étranger. La compagnie aérienne indique, en outre, que pour être du voyage, les ressortissants doivent être détenteurs d’un billet d’Air Algérie confirmé sur le vol de rapatriement. Un test PCR négatif établi 72 heures avant le vol est également exigé pour le voyageur.