Cinq Algériens figurent sur la liste des noms proposés pour la “baptisation” des statues et rues en France. Il s’agit de Slimane Azem, Alfred Nakache, Chérif Cadi, Ouassini Bouarfa et Toumi Djaïdja. C’est ce qui ressort d’un document publié cette semaine par le journal français le Journal du Dimanche (JDD) cité par la presse locale.  

La France veut rendre hommage à des personnalités issues de l’immigration qui se sont illustrées et qui ont marqué l’histoire du pays dans de différents domaines. Ceci à travers la “baptisation” des rues et des statues à leurs noms.

Le sujet a été évoqué d’ailleurs par le président Emmanuel Macron vendredi dernier lors de son interview au média en ligne Brut.  Il avait affirmé vouloir “identifier 300 à 500 noms d’ici au mois de mars afin que l’on puisse décider d’en faire des rues, des statues”. L’idée a vite pris forme.

Travail de mémoire

Dimanche 6 décembre, le ministère français de la ville, cité par la presse, a indiqué que  “400 fiches consacrées à des personnalités – artistes, militaires, sportifs, responsables associatifs ou politiques – issues des quartiers populaires, de la diversité et des différentes vagues d’immigration qu’a connues la France durant le XXe siècle seront élaborées”.

Confié à un Comité de spécialistes, ce travail de mémoire est déjà lancé. Selon la même source, des noms ont été cochés et leur biographie établies. Et parmi ces noms figurent ceux de cinq Algériens. Il s’agit donc de Slimane Azem, Alfred Nakache, Chérif Cadi, Ouassini Bouarfa et Toumi Djaïdja qui ont ainsi de fortes chances d’avoir des rues ou des statues à leurs noms en guise de reconnaissance pour ce qu’ils ont réalisé dans leurs domaines respectifs.

Un artiste, un sportif, un militant associatif et deux militaires

Slimane Azem est un artiste- chanteur né 1918 en Kabylie et décédé en 1983 en France.  Alfred Nakache, tel que présenté dans le document révélé par le JDD, est un nageur et joueur de water-polo. Il est né en 1915  à Constantine en Algérie et mort en 1983. Chérif Cadi, de son vrai nom Si Chérif Ben El Arbi Cadi, quant à lui, est un soldat né en 1867 au nord-est de l’Algérie, indique le même document. Il est décédé en 1939.

Ouassini Bouarfa est également un soldat. Il est né en 1919 et décédé en 2007. Toumi Djaïdja est un militant associatif né en 1962 en Algérie qu’il a quitté avec sa famille en octobre 1967.

A noter que cette liste comprend également des personnalités de renommée mondiale tels que l’acteur Louis De Funès, le footballeur Marios Trésor ou encore l’ancien manager de l’O Marseille, le sénégalais Mababa Diouf dit Pape Diouf.