Le ministre de la Santé Abderahmane Benbouzid semble avoir tranché. Le vaccin anti-covid, une fois acquis, sera gratuit pour l'ensemble des Algériens. C'est ce qu'il a soutenu en effet lundi 14 décembre 2020, affirmant toutefois que l'Algérie est toujours dans la phase du choix de ce vaccin. 

« Mon pays a une médecine gratuite, pourquoi voudriez-vous qu’on fasse payer les gens ? Donc, forcément le vaccin sera gratuit », a-t-il déclaré en effet à la presse, en marge d'une rencontre virtuelle sur l'accès équitable aux vaccins en Afrique. Il a indiqué dans ce sillage qu'on ne peut pas avancer une date de son arrivée, encore moins celle du début de l'opération de vaccination.

« Quelques pays ont engagé la vaccination pour un nombre réduit. Ils sont souverains. Pour nous, ce sera lorsque le vaccin aura été qualifié et on pourra même adopter l’attitude qui consiste à attendre que d’autres pays vaccinent. C’est une attitude de précaution. Nous attendrons que le vaccin soit éprouvé, que l’OMS le préqualifie et nous assure de sa sécurité pour nous engager », a-t-il souligné.

Prudence dans le choix du vaccin

Toujours à propos du choix du vaccin, Abderrahmane Benbouzid a indiqué qu'il ne sera pas fait par son département ou un quelconque organisme qui lui est rattaché. "Ce n’est même pas le ministère de la Santé qui va le dire mais c’est le président de la République comme dans tous les autres pays, ou bien le Premier ministre » a-t-il fait savoir.  Précisant à ce titre que "lorsque le choix du comité scientifique aura été fait, nous le remettrons à l’arbitrage du Premier ministre, et c’est lui ou le président de la République qui annoncera le vaccin et la date »

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Le ministre a affirmé dans le même sens que l'Algérie n'a toujours pas jeté son dévolu sur un quelconque vaccin.  « Nous sommes dans une stratégie de choix, de sélection et de classement des vaccins en fonction de plusieurs paramètres. Le premier paramètre, c’est celui de la nature et la qualité du vaccin, celui qui donne les meilleurs résultats, qui est ou qui serait prouvé, qualifié et adapté à nos moyens », a-t-il indiqué.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : L’acquisition du vaccin se fera sous conditions (ministre)